Quand on n’a pas de piston, il faut des idées – Episode 3

Si en France, nous sommes les spécialistes des parfums haut de gamme, où même un CV peut sentir la créa, aux USA, on préfère prendre les gens par les sentiments. Voici une barre chocolatée,  avec toutes les informations sur le produit, oups ! pardon, sur Nicholas Begley, le postulant newyorkais. Car cette gourmandise c’est bien et bon son CV.

barre

Mais, que se soit à la praline ou au chocolat, le CV créatif marche ou ne marche pas ?

Pour Nick Begley ça a très bien marché. Il a mis l’eau à la bouche d’une entreprise basée à Toronto, au Canada qui l’a engagé sur le champs.

Jean-Benoist Werth, l’un des pionniers de la prospection créative, s’est recasé en un mois, après avoir raconté son parcours en vidéo Lego et avoir décroché 9 entretiens en agence. Mais ça, c’était avant.

En France ça dépend. Le CV de Thiphaine a séduit l’agence Being qui l’a engagée quelques mois après. Mehdi Boussouis, concepteur-rédacteur et couteau suisse, cherche encore. Pourtant son annonce, qui détournait le logo CLM, a été remarqué et apprécié par tous les créatifs de France et Navarre.

Mehdi

Omniprésent sur les réseaux sociaux, et à tous les rendez-vous de la pub, Mehdi balance régulièrement des jolies créas sauvages sur la toile. Curieux de tout, avec un regard à 360° et le sens de la formule accrocheuse, il est à l’aise pour rédiger en français comme en anglais. Il est aussi geek, gamer, passionné par Apple, les réseaux sociaux et sait faire marcher son hémisphère droit en même temps que le gauche. Bref, tout pour plaire. Pourtant il a du mal à intégrer une agence.

Tout comme Jeremy Froideval et Olivier Forestier, le team  On en parle après. Après leur excellent spot qui a fait le tour de la toile et des agences, ils ont décroché quelques freeelances, mais toujours aucune propositions concrète, même pas pour un tout petit CDD.

Aujourd’hui certains finissent pas avoir leur « fans club », mais ce n’est pas pour autant qu’ils décrochent un job.

Matthieu Lévy-Hardy, lui, il a bien retrouvé un job, mais pas grâce à sa campagne-CV « adopte un pro », une campagne d’auto-promotion parfaite pour un RP au chômage depuis trop longtemps. Pourtant ce qui a marché, ça a été sa recherche acharnée et son expérience professionnelle.

Thibaud Genevois qui avait affiché à Paris sa déclaration d’amour à la pub ainsi que sa recherche de CDI, connaîtra demain son sort (on croise les doigts et on vous tiendra au courant).

Pourtant il existe une méthode simple et infaillible, garantie à 100% pour décrocher un job dans n’importe quelle agence : il suffit de lui apporter un Client 😉

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

5 réflexions au sujet de “Quand on n’a pas de piston, il faut des idées – Episode 3”

  1. Qui va se décider à ouvrir une agence avec tous ces créatifs qui font preuve de création, d’initiatives et d’intelligence ? Imaginez ce qu’ils feront pour les clients et l’agence… Des candidats ?

    Répondre
    • Salut Thomas,
      Oui, embauché puis viré avant la fin de ma période d’essai à cause de la perte du plus gros budget de l’agence.
      Depuis je bosse en free et suis toujours à la recherche d’un poste fixe… 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire