Issy l’audacieuse

Issy l’audacieuse

« La différence entre un cocu et un député, c’est que le premier n’est pas obligé d’assister à la séance » André Santini

cyber cite

 

J’accélère le pas. Ma réunion s’est terminée plus tard que prévu et j’ai 10 minutes de retard. Céline m’attend de pied ferme devant la porte de l’agence de communication de la Mairie d’Issy-les-Moulineaux. Son regard est nuageux et elle tambourine nerveusement sur sa serviette. Elle pousse un soupir de soulagement en me voyant arriver. Nous rentrons sans attendre. M. Eric Legale va nous recevoir tout de suite.

Pourquoi Issy-les-Moulineaux ? Et pourquoi pas Clichy ou Puteaux ou Sarcelles ou n’importe quelle autre ville de l’Île-de-France? C’est une bonne question. Notre choix n’est pas le fruit du hasard. Nous choisissons des partenaires qui sortent de l’ordinaire. Et Issy, c’est André Santini, un personnage tout à fait singulier. Il pratique la politique, qu’il définit lui-même comme le sport national des Corses, sans perdre son sens de l’humour. Ce n’est pas courant de savoir rire des réalités et de tourner en dérision le dérisoire. Ça permet de poser un regard décalé et sans a priori sur des projets audacieux. Vous l’avez bien compris : la politique ce n’est pas notre dada, mais nous pensons qu’André Santini fait partie de ceux qui peuvent saisir et apprécier le deuxième dégrée du JSP.

Sans parler de son côté pionnier-audacieux-visionnaire. Déjà, il y a plus de dix ans, il a senti qu’Internet était le nouveau média qui allait révolutionner les habitudes des Français et il a anticipé. Il a constitué un comité de pilotage pour mener une réflexion globale sur l’usage d’Internet. Il a mis en place des points d’accès public, équipé massivement les écoles, les crèches, instauré un chèque formation et créé Le CUBE, un « Espace Culture Multimédia » dédié à l’art numérique et aussi le « Forum Mondial de la Démocratie Electronique« .

Il a créé la démocratie participative avant le temps en lançant le Conseil municipal interactif pour permettre au citoyen d’assister aux séances du conseil et d’y intervenir. il a inventé les « e-citoyens » en devenant « cyber-maire ». Si ça ce n’est pas être visionnaire ! Téméraire, ayant le sens du défi, tourné vers l’avenir, André Santini fait partie des gens qui avancent.

Eric Legale nous fait rentrer dans son bureau. Il est directeur d’ISSY médias, qui s’occupe du développement et des projets de communication, de l’image du Maire et représente la ville d’Issy-les-Moulineaux au sein des projets européens pour les Technologies de l’Information et de la Solidarité Numérique Internationale.

Pourtant il n’a rien du rond-de-cuir psychorigide. Il n’a même pas la grosse tête ni le regard hautain. Tout en lui est souplesse et chaleur, intuition et franchise. Il est carrément sympa et il nous met tout de suite à l’aise. Il a lu le dossier, le trouve original et ne cache pas son ouverture.

Céline lui parle d’abord d’Issy. Ou du JSP. Je ne sais plus. Les deux se ressemblent tellement que les adjectifs de l’un collent parfaitement à l’autre.

Puis elle énumère les raisons et l’intérêt du partenariat. «Comment Issy l’audacieuse pourrait être insensible à un événement audacieux ? Une Mairie tournée vers le futur ne peut qu’appuyer un projet qui voit loin et qui est basé sur le dialogue. Ce n’est pas Issy qui dit « Dialoguer pour mieux agir » ?

Pendant que Céline parle, je l’observe. Il est détendu et il nous écoute avec un grand sourire. J’ai l’impression que nos arguments sont superflus. Il a l’esprit vif et a déjà tout compris. On est fait pour s’entendre.

Après la présentation de la créa, il nous demande quelle est la date prévue. Il sourit : « Ca va, nous avons encore un peu de temps !».

Nous passons au concret. Je lui demande de nous offrir leurs espaces d’affichage pour le jour « J ». Comme déjà la directrice de la com à la Mairie de Paris, il reste perplexe « Nos administrés contestent parfois les panneaux d’information municipales qu’ils prennent pour de la pub. Comment vont-ils réagir ? » Il réfléchit en se mettant à la place des citoyens, mais, dans l’absolu, il n’a pas l’air opposé à notre requête.

Nous lui demandons aussi de mettre à la disposition des Isséens l’Esplanade de l’Hôtel de Ville pour qu’ils puissent se réapproprier pendant 24 heures de l’espace public. Nous réfléchirons à un événement original et créatif qui pourrait leur plaire et qui rendra ce jour unique et convivial. Et aussi à des actions sur Internet ou sur des médias qui utilisent les nouvelles technologies pour avoir un maximum d’interactivité et pouvoir donner la parole aux citoyens. Nous discutons des moments clef et des différentes opérations qu’on pourrait envisager pour que ce jour ne soit pas un simple épisode, mais un prélude à l’innovation, un pont entre les citoyens, les marques et la pub. M. Legale est ouvert et créatif, les idées s’enchaînent. Il propose d’organiser une table ronde avec M. le Maire, des Annonceurs d’Issy, des personnalités de la pub et des intervenants de valeur. Je pense à Thierry Maillet et aussi à des écrivains, des journalistes, des sociologues qui ont analysé sérieusement l’évolution du consommateur, ses effets sur la citoyenneté et ses retombées sur la pub. Nous allons sélectionner les participants et nous nous chargerons aussi de contacter Jacques Séguéla, vieil ami d’André Santini, pour lui demander sa présence.

Nous quittons M. Legale en lui promettant de le rappeler rapidement. De son côté, il va regarder l’agenda d’André Santini pour voir ses disponibilités. Ce rendez-vous a été très plaisant. On imagine toujours les institutions immobiles et craintives et voilà, l’ouverture aux autres, le courage du changement, le respect et le dialogue sont ici, à Issy.

« Quel talent ce monsieur ! » s’exclame Céline. Je lui réponds : «  Dommage que le talent ne soit pas contagieux. » Ce n’est pas de moi, mais de Guy Bedos.

Share Button

24 réflexions au sujet de “Issy l’audacieuse”

  1. Je découvre Issy. Je ne savais pas qu’il y avait un tel dynamisme dans une ville de la banlieue parisienne. Ca nous change des communes pepères. Je connaissais Santini en tant qu’homme médiatique et politicien drôle. Je découvre qu’il a du cran et qu’il a envie de faire bouger les choses. Maintenant je comprends pourquoi il s’est mis du côté de Sarko.

  2. Le JSP touche tous le français, sans tenir compte de leur position politique, et je trouve interessant de choisir deux mairie dynamiques et proches du citoyen qui ont des a opinions politiques opposés.

  3. Et ça recommence ! Trois commentaires de ce billet ont disparu. Je suis absolument désolée, ce n’est pas de la censure, mais, depuis que j’ai ajouté MComments, le logiciel qui permet d’effacer rapidement le nombre monstrueux de spams qui envahissent mon blog, certains commentaires disparaissent aussi. Je voudrais éviter de mettre des captcha. Je pense ajouter la version 2 de Spamclear. Quelqu’un peut me donner son avis ? Je suis sur Dotclear. Merci.

  4. J’avais remarqué que les commentaires avaient disparu. Il manque aussi celui de la nana d’Issy qui était si fière de l’être. C’était mignon ! A propos de vos spams, je connais un peu le problème. Spamclear est excellent et Spamplemousse ace n’est pas mal non plus. Les deux ensemble c’est encore mieux. Bon courage !

  5. Après les banlieues "racaille", quelle belle image d’une banlieue qui bouge et qui avance ! C’est un exemple de civisme, de respect et d’ouverture. Ca redonne confiance.

  6. Le JSP à Issy, ça déchire !!!! C’est trop cool de faire quelque chose de bien dans les banlieues. On va pouvoir montrer à tout le monde qu’il n’y a pas que des émeutes, mais aussi des trucs vachemment bien. T’es trop fort Santini. Hahaha !

  7. Merci pour cette sympathique note. Et merci à tous ceux qui ont publié des commentaires tout aussi sympathiques sur le dynamisme d’Issy. Il y a des milliers d’autres communes en France dont les élus et les agents se donnent avec autant de plaisir et de fierté à leur travail. La recette, c’est de croire que ce que nous faisons peut être utile.

  8. Il y en a sans doute d’autres, mais le fait de participer et d’écrire ici pour nous remercier, fait que votre recette est unique et bien meilleure.

  9. Bonjour, Eric Légale. Bravo pour ton attitude ouverte et cool et pour la modestie de ton commentaire. Ca fait du bien de tomber sur des mecs comme toi.
    Bonjour, Babette. Bravo pour ton action. C’est une pure idée. Nous attendons avec impatience le JSP. Pour répondre à ta question sur les spams… Mcomments est bien, mais ne suffit pas. Et puis, les fausses manœvres sont à l’ordre du jour. Moi, j’utilise deux anti-spam, spamplemousse et spamclear. Sur les centaines de spam que je reçois tous les jours, il y en a 7/8 qui arrivent à passer. Pas mal 😉

  10. Hier soir j’ai lu ici le dernier commentaire qui m’a fait bien marrer. Ce matin, je le montre à ma frangine et le commentaire a disparu. Vu que t’es pas du style à faire de la censure, ça doit être encore ton problème de logicien. Je n’ai pas l’humeur du mec qui t’avais écrit, mais moi aussi je dis "alors, Santini, tu nous met toi aussi un petit mot drôle ici ?

  11. ma fille julie va en stage du 17 au 21 decembre 2007 a boulogne a la société yves rocher ,de plus ce jour elle a la grippe ,donc pas encore de repas pris pendant deux jours ,plus les jours du stages,je voudrais savoir ou est répertorié la masse des repas avenance non pris car en plus lors des conseils de classe des professeurs de victor hugo ou d’ailleurs il n’y a plus de buffet froid,pas de repas de noel pour une facture de 148 pour le trimestre.pour repondre a votre pensée du jour "les cocus au balcon ,pour ma art je n’en ai pas" j’attends pas le vendredi a 15 heures pour faire perdre le travail de mr rochais qui travaillé chez votre ami de la politique marianne bouée et mme thalman,vous etes juste bon a me peindre our votre hotel de ville…

  12. ville d’issy a la pointe du progres:mais il faut pas de grain de sable pour la care restauration "puci" en elémentaire " monsieur santini oublie vite de rembourser les reliquats de cantine aux personnes a qui il a fait perdre dut travail c’est vrai qu’avec une tiers personne a payer en maison de retraite ,il est plus facile de s’appitoyer sur le cout du cigare du maire,et de son pagne de son sauna mairie

  13. tres audacieux ,votre facon de faire mr le maire avec le paiement des cantines,on elabore un cheque de 145 euros et des poussieres pour ma fille demi pensionnaire ,sachant que dans ce trimestre mme touati savait depuis longtemps qu’elle irait en espagne ou nous avons payé 200 euros a madame maroni pour que se soit les mamans des correspondantes qui effectuent des casses croutes de midi et lundi stage imposé par l’education nationale encore une semaine ou ma fille ne pourra manger a la cantine ,je ne sais si j’aurai un avoir pour le prochain trimestre mais cette pratiquecomme vos nos remboursement de reliquats de carte puci en elementaire me parait pas trop correct ,vous etes pas trop audacieux

  14. Cher Monsieur Rochais,

    En quelques jours, vous avez posté 19 commentaires concernant vos problèmes personnels de cantine avec la ville d’Issy. J’ai l’habitude de laisser mes lecteurs s’exprimer librement et sans censure, mais j’ai éliminé la plus part de vos commentaires et je vous demande de bien vouloir vous arrêter.
    Ce blog est un lieu d’échange dédié à tous ceux qui veulent s’exprimer sur les rapports entre marque, pub et consommateurs, ce n’est pas un bureau de plaintes ni un lieu pour résoudre ses différends. Je ne suis pas médiateur et je ne connais pas les faits, en tout cas ce n’est pas ici que vous allez régler vos comptes ni résoudre vos problèmes. M. Santini ne passe pas sa journée à lire mon blog. Je vous invite donc à faire vos démarches auprès des personnes concernées ou à vous exprimer sur leur site (http://www.issy.com/) ou à les contacter via mail. Un courrier précis avec exposition des faits vous permettra d’ouvrir le dialogue et sera bien plus efficace qu’une suite d’invectives incohérentes. Bien cordialement.

  15. merci pour vos conseils ,j’ai ecrit a monsieur sarkozy a la presidence et comme un fait féerique ,j’ai été remboursé intégralement ,j’espere qu’il en sera de meme pour les autres stages languistiques,mon action n’est pas que personnel comme vos places santiniland des hauts de seine ,a bon entendeur salut

  16. le maire perd encore des voix,c’est normal a faire peindre les gens sans les prevenirs par son petit copain peintre,de l’esplanade on se retrouve en chemise tahitienne orange a l’hotel de ville pour le plaisir et bon vouloir d’un maire

  17. les voyages de rodriguez ou on retrouve sa fille avec la "merde" au cul c’est vrai que c’est deja bien on retrouve sa fille exprimenté par la boisson du siecle "le jus de moule "a gastro pour couronner le tout un aspro et une facture medecin de nuit a pauvre maitresse exercant ces talents sur les aphtes des noix aux kermesses et bonbons bleus angine pour aider l’intronisation de sa fille chez "capitan " ou la mutuelle croisiere s’amuse a l’araignée en toile

  18. mon pauvre maire va nous peindre du coté de chez swam,pour retrouver sa boite bleu,son coeur malade et la plage de djunkidu ses artistes rodriguez et gauthier n’ont pas beaucoup de talent, d’autres connaissent vraiment le but de Santini au lieu de piquer les chaussures et peindre le quartier maitre Rochais en chemise tahitienne qui connait beaucoup de chose de Montparnasse a l’ile st Germain en passant par des amis fidèles au maire dommage trop de gouache gâchée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.