CB News souffle ses 30 bougies

CB News souffle ses 30 bougies

Sous l’ombre bienveillante de Christian Blachas, la grande famille de la pub s’est réunie mercredi pour découvrir le palmarès des Hits d’Or 2016. La soirée, qui s’est déroulée au Théâtre du Renard, a été cependant bien plus qu’une remise de trophées puisqu’elle tombait le jour du trentième anniversaire de CB News !

DSC07352

Pas de blabla ni de discours ennuyeux et attendus : ce grand prix s’est déroulé dans une ambiance familiale et conviviale. On a même pu voir Fouzia Kamal, l’un des fleurons de CB News, virevolter entre les convives pour les ravitailler en amuse-gueules. « C’est comme à la maison », nous a-t-elle confié avec un grand sourire. Il y a des moments importants et privilégiés qu’il faut savoir savourer avec la plus grande simplicité !

Cette année, BETC taquine une nouvelle fois le firmament. Stéphane Xiberras a
remporté pour la quatrième année consécutive le titre de meilleur Directeur de la Création. Ne dit-on pas qu’il s’agit du chiffre de l’équilibre et de la perfection ? En tous les cas, notre homme est loin d’être lassé par la victoire: « C’est toujours une grande joie d’être récompensé et mon égo déraisonnable m’empêche d’être blasé ! » a-t-il blagué.
« Plus sérieusement, j’aime ce prix qui récompense un travail sur la durée. C’est d’ailleurs une particularité de BETC : travailler sur la durée avec nos clients, construire des relations solides dans l’agence, bref on est dans la construction nous autres ! ».

Sur l’estrade de la consécration, force a été de constater que la gent masculine était surreprésentée ; les femmes créatives auraient-elles déserté BETC ? Mais Stéphane Xiberras, dans un grand éclat de rire, a su nous rassurer : « Non, nous sommes fiers de compter dans nos rangs autant de femmes que d’hommes à la création. En revanche, vous avez raison de le noter : ce soir-là, il y avait peu de femmes sur l’estrade ».

2016 hitsEnfin, lorsqu’on lui a demandé qui aurait pu remporter le trophée à sa place, Stéphane Xiberras a répondu avec humour que seul Remi Babinet (Le B de BETC) aurait mérité de le gagner. C’est clair, sur la durée, en déhors de BETC… il n’y a que BETC.

Elus respectivement meilleur DA et meilleur CR 2016, Florian Roussel et de Guillaume Blanc ont pu enfin savourer la victoire en tandem. Pour Guillaume Blanc, il s’agissait avant tout de faire -tout comme avec l’inénarrable Rodolphe de Free– une campagne populaire et qualitative. Si la campagne EDF a électrisé le team d’Havas Paris, elle a aussi propulsé en tête du classement le réalisateur Éric Judor qui caracole grâce à la série drôle, ElectRIC, où il joue aussi en enchainant les galères et en mettant la patience de son conseiller EDF à rude épreuve.

https://youtu.be/E-7ZBLREqHQ

Les autres lauréats ? Des professionnels comme Rémy Gendre, meilleur Web Designer de l’année, Aleksi Cavaillez, meilleur illustrateur, la jeune agence ST.John’s, meilleure agence en pondéré et l’agence Fred & Farid qui a décroché la 5eme étoile avec Biocoop une campagne éco-responsable qui aurait rendu vert Nicolas Hulot.

https://youtu.be/L4psrdBBYyU

Et pour la deuxième année consécutive, le prix du meilleur photographe va encore à    Hervé Plumet ! Le photographe a-t-il fini par prendre le pas sur le célèbre DC ? Cette question ne semble pas primordiale pour lui : « Je ne sais pas. Aujourd’hui je croise de jeunes créatifs qui ne connaissent pas mon ancien job et c’est très bien comme ça ». Toutefois, c’est sans aucun doute l’œil du créatif qui a permis à Hervé Plumet d’accéder à la première marche du podium : « Si on ne s’en tenait qu’au board ou à la maquette, on livrerait des produits surgelés, sans vie, nous a-t-il confié, il ne faut pas perdre l’idée, mais il faut aller un poil plus loin quitte à revenir dans les clous. Pousser les limites c’est le minimum syndicale, sinon à quoi bon torturer un photographe ou un réal si le créatif ne veut rien en plus de son animatic ? » Hervé Plumet a remporté ce prix notamment grâce à Stihl et Purina, mais surtout grâce à la campagne Carel qui lui a permis de renouer avec son ancienne activité.campagne carel-le jour sans pub Toutefois, il regrette la fuite de la créativité vers la tuyauterie d’internet, où tous les moyens sont employés pour piéger les consommateurs. « La pub n’a jamais été aussi mauvaise qu’aujourd’hui, tout ressemble à de la promo et plus personne ne pense à construire des territoires de marques vraiment innovants. Tout le monde (ou presque) a oublié la phase de séduction et les marques veulent coucher directement avec le consommateur dès le premier soir sans passer par le restaurant », déplore-t-il.

Heureusement que les Hits d’Or sont là pour nous rappeler que les bonnes préliminaires et l’endurance sont toujours à la base du plaisir !

Le palmarès : 
Meilleure agence : BETC
Meilleure agence en pondéré : St.John's
Meilleur DC : Stéphane Xiberras / BETC
Meilleur DA : Florian Roussel / Havas Paris
Meilleur CR : Guillaume Blanc / Havas Paris
Meilleure maison de production films : Rita Films
Meilleure maison de production son : Schmooze
Meilleur réalisateur : Eric Judor
Meilleur photographe : Hervé Plumet
Meilleur web-designer : Rémy Gendre / Fred & Farid
Meilleur illustrateur: Aleksi Cavaillez / Fred & Farid
La 5e Etoile : Biocoop by Fred & Farid
Share Button

3 réflexions au sujet de “CB News souffle ses 30 bougies”

  1. Whaoo !, le film, Biocoop, que je n’avais pas vu … et surtout la réalisation et sa mise en oeuvre. L’énergie dépensée est ..bien dépensée et du coup récompensée !

  2. Je le voyais plutôt coincé et dans sa bulle… Il est très drôle Stéphane Xiberras ! Voici la preuve qu’on peut être une star et briller sans se la péter. Bravo !

  3. Je suis contente que S. Xiberras soit encore une fois primé. Il le mérite et j’aime le personnage. Il m’a toujours impressionné par son professionnalisme, mais aussi pour son profil grec et son look rockeur qui sort de l’habituel costume-cravatte des nouveaux DC devenus présidents. J’aimais bien l’imaginer comme Jupiter lancant des foudres sur une mauvaise création. Mais si son travail est toujours remarquable, je regrette que sa chevelure ne valse plus sur ses épaules. Comme Sanson, je crains qu’il perd ses forces dès qu’il sera, à la prochaine étape, bien dégagé derrière des oreilles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.