Hits d’Or 2014 : une constellation pour BETC

Comme tous les ans, les Hits d’Or font leur retour ! Et une fois de plus, BETC a éclaboussé la compétition en raflant une quantité insolente de trophées.

C’est dans l’antre du 79 Club, à côté des Champs-Elysées que s’est tenue la traditionnelle cérémonie des Hits d’Or organisée par le magasine d’actualité publicitaire CB News, dévoilant le panthéon de la créativité française sur l’année 2014.

Rappelons le concept : les campagnes de l’année en cours sont soumises à un jury de nature diverse, mêlant l’équipe du magasine à pléthore de directeurs de création et teams créatifs, se renouvelant chaque mois. Les votes ont lieu sur une période de 11 mois, avec une pause le mois d’Août, durant laquelle les votants mensuels réalisent une short-list des campagnes envoyées par les agences de publicité, puis attribuent des étoiles aux votés. A la fin, les individus et entités ayant récolté le plus d’étoiles se voient attribuer un trophée selon la catégorie pour laquelle ils sont récompensés.

Cette année, pas moins de 372 campagnes ont été soumises, avec 129 d’entre-elles retenues en short-list et 212 étoiles distribuées. Un grand cru, similaire au niveau des chiffres des années précédentes, qui traduit donc de la constance dans la qualité.
Si les différentes catégories de prix restent en général les mêmes (Meilleur Directeur de la Création, Meilleur(e) DA, Meilleur(e) CR…), l’opus 2015 apporte son lot de nouveautés avec deux nouvelles catégories : meilleure agence en pondéré, qui vient récompenser la meilleure moyenne sur l’ensemble des résultats (avec une formule mathématique toute simple : points attribués aux campagnes/nombre de campagnes retenues) et dont BDDP Unlimited a hérité avec fierté ; et la 5ème étoile, célébrant la meilleure campagne parmi celles ayant reçu 4 étoiles.

On peut supposer que l’apparition soudaine de cette catégorie fait sûrement écho au fait qu’aucune campagne n’a pu atteindre les 5 étoiles l’an dernier et que 5 campagnes ont dû se partager le piédestal. Que nenni pour cette année ! Si, une fois de plus, 5 campagnes – Fondation Abbé Pierre, Volvic, Canal +, Maison du Monde et Lacoste – se sont disputé le saint Graal, c’est bel et bien Life Is A Beautiful Sport de Lacoste, réalisé par l’inévitable agence de publicité BETC, qui se couvre d’or et de gloire.

http://youtu.be/bu2ht9c-FFU

Le festival de la « bee agency » s’est poursuivi durant le reste de la cérémonie, notamment avec Romain Pergeaux, élu meilleur concepteur/rédacteur et Jordan Lemarchand, élu meilleur Directeur Artistique. La surprise est venue du fait que ce dernier doive partager sa couronne de laurier avec deux autres personnes, Céline Laffray de TBWA\Paris et Florian Roussel de Havas Paris. C’est une situation unique dont on ne peut que tirer du positif, notamment pour les domaines de la conception et du travail sur de l’image, mis au diapason par ces trois talentueux ex-aequo, ainsi que tous les autres qui pointent au classement.10998398_10152848809574713_7728723942121824852_n

Le sésame, c’est la consécration de « monsieur BETC », Stéphane Xiberras, qui remporte pour la deuxième fois consécutive le titre de meilleur Directeur de la Création. Peu bavard au micro sur l’estrade qui surplombait la salle plongée dans une ambiance tamisée, le grand manitou de la création nous a tout de même accordé en direct quelques commentaires remplis d’esprit et de discrétion, soulignant qu’il s’agissait d’un véritable travail d’équipe avant tout et qu’il ne fallait pas oublier qu’il n’était que le porte drapeau d’une équipe d’une très nombreuse équipe de DC et créatifs. En finissant, avec modestie, « Sans eux, je serai pas à cette place ».

Il nous a également révélé sa botte secrète : « Ne travailler pas pour des récompenses créatives, c’est le meilleur moyen d’en gagner. ». Les cracks de la création savent donc ce qu’il leur reste à faire pour tenter de détrôner « Xibé » !

10985547_10152848812859713_7888986428646865925_n

Après tant de Hits, nulle surprise, du coup, lorsque BETC se voit attribuer pour la quinzième fois, dont la deuxième fois consécutive, le titre de meilleure agence de l’année. Car au final, c’est un prix qui vient récompenser une année 2014 où il n’est sorti que du bon du 87 rue du Faubourg Saint-Martin. On pense notamment à Peugeot 208 GTi, ou Lacoste, ou Evian. De plus, l’agence est celle qui a envoyé le plus de cas (53 cas pour 27 retenus), et dont la qualité d’imagination et d’exécution parle d’elle-même. Comme quoi, l’effort ça paye !

La petite surprise de la soirée, c’est Wanda, qui détrône les Télécréateurs, et est déclarée la meilleure maison de production de film sur l’année.

L’édition 2014 des Hits d’Or a donc été tout sourire pour BETC. Mais que l’agence à l’abeille prenne garde ! Ses concurrents ont sûrement été piqués au vif par cette domination excessive. Et nous, on ne peut que trépigner d’impatience en attendant les nouvelles campagnes de 2015, qui promettent de nous mettre des étoiles plein la vue… !

Share Button

1 réflexion au sujet de “Hits d’Or 2014 : une constellation pour BETC

Laisser un commentaire