Une palissade-parodie : « Mamma Kooples »

Une palissade-parodie : « Mamma Kooples »


EastMamma_LucaUne fois n’est pas coutume: après avoir été parisienne quelques jours, j’ai décidé de consacrer mon blog du début Février à la pub française !

Pas de scoop néanmoins: ici comme ailleurs, rien de bien folichon, sauf…

Sauf, une surprise délicieuse au tournant d’une rue, sur le faubourg Saint-Antoine : une palissade graphique, alléchante et drôle pour « East Mamma ». C’est un resto en construction que j’ai, à tort, pris pour un avatar du fameux Mama Shelter dont on me rebat les oreilles depuis plusieurs années… Pour la petite histoire, l’indice que ces deux n’ont rien à voir a été découvert instantanément par Babette Auvray-Pagnozzi : la différence d’orthographe sur LE MOT le plus important de sa langue maternelle, Mamma !

J’adore les palissades ( et, c’est évident aussi, les lapalissades ). C’est de l’affichage, mais qui doit inspirer pendant des mois et cacher la misère des travaux. Autant dire qu’il faut être direct, simple et ne pas lasser. La référence historique est et restera toujours la boîte orange d’Hermès pour habiller les travaux dans les boutiques: plus parfait, tu meurs.

DSCN4800-1
Celle de l’Hôtel Lutétia par exemple en fait beaucoup, beaucoup trop. Sa lecture n’est pas assez immédiate. Ce n’est que si on accepte de mourir écrasé rue de Sèvres qu’on en admire l’élégant message de bien-être et de style. D’ailleurs, il faudra aller voir sur place car j’en ai cherché en vain l’image sur le web…

EastMamma_PalissadeLa simplicité sans simplisme, c’est la raison pour laquelle les portraits de cuistots et sommeliers mal aimables en couple avec leurs jambons et leurs légumes pour East Mamma, moi, ça me réjouit ! Shootés sur fond blanc et très librement inspirés d’Irving Penn et Richard Avedon, ils forment une palissade graphiquement parfaite et néanmoins drôle. La référence à l’exaspérante (mais efficace) pub Kooples à laquelle ont participé même des célébrités comme Frédéric Beigbeder (en 2012) est d’un humour bon enfant. Finalement, le charme de l’affichage n’est-il pas d’accrocher un sourire au paysage urbain?

EastMamma-Thekooples2012

Share Button

2 réflexions au sujet de “Une palissade-parodie : « Mamma Kooples »”

  1. « le charme de l’affichage n’est-il pas d’accrocher un sourire au paysage urbain? »
    Tout à fait d’accord, malheureusement peu l’ont compris…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.