Rugissements sur la Croisette

logo-cannes-lions

Un mois à peine après que les plus grands noms du cinéma aient foulé le tapis rouge à Cannes, un autre microcosme vient célébrer son art sur la Croisette : les Cannes Lions, ou le plus important festival international consacré à la publicité.

Ce festival, créé en 1954 à Venise, célébrait cette année sa 61ème édition du 15 au 21 juin. 300 jurés issus des plus grandes agences ont délibéré sur les quelques 37427 créations soumises.

Les agences du monde entier (ou du moins celles ayant les moyens de participer au festival..!) se sont affrontées à coup de créativité acérée pour glaner les précieux trophées, Grand Prix, Lions d’Or, Lions d’Argent et Lions de Bronze, à travers 17 catégories :

1. Innovation

Ce premier prix récompense des campagnes innovantes, du point de vue technologique. Seuls 4 dispositifs ont été reconnus par la catégorie Innovation, dont le Grand Prix revient au Megafaces Pavilion de l’entreprise de télécommunications russe JSC Megafon. À l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, les agences Axis Moscow et Asif Khan LTD London ont installé un billboard géant composé de tiges surmontées de led. Relié à un photomaton, les tiges du panneau publicitaire se mouvaient pour prendre la forme des visages des passants photographiés. En bref, des selfies géants en 3D qui ont permis à la Russie d’obtenir son premier prix publicitaire.

2. Direct

Cette catégorie met en avant les campagnes qui recherchent l’interactivité, à faire réagir le consommateur. C’est Ogilvy One qui s’illustre pour sa campagne Look Up pour British Airways : un panneau publicitaire réagissant aux trajectoires des avions à travers un petit garçon.

3. Promo & Activation

Car l’objectif premier de la publicité est de pousser à l’achat, la catégorie Promo & Activation récompense les campagnes entrainant une activation immédiate voire un acte d’achat. Prix décerné à la campagne farfelue Sorry I spent it on Myself de la chaîne de magasins britannique Harvey Nichols réalisée par l’agence Adam&Eve DDB London. À l’occasion de Noël, la chaîne, reconnue pour ses campagnes décalées, a pensé aux radins : une ligne de cadeaux pourris à bas prix, de la boîte de trombones à la brosse à dent, pour ceux qui ont « tout dépensé pour eux ». Les produits, mis en scène dans un spot, ont été réellement commercialisés par le magasin. Grande gagnante des Cannes Lions 2014, la campagne a obtenu pas moins de 4 Grands Prix.

4. Creative Effectness

Cette catégorie est un peu particulière puisqu’elle prend en compte la notion d’efficacité sur la durée, en récompensant une campagne primée l’année passée mais dont le succès est toujours au rendez-vous. À la surprise générale, ce ne sont pas les mignons et sanguinaires personnages de Dumb Way to Die qui raflent le prix ; mais McCann Melbourne pour le réseau de transport V/Line. Guilt Trips, de son nom, permettait aux parents et grands-parents d’envoyer lettres et tickets de transport aux enfants et petits-enfants partis vivre en ville. Une campagne qui a fait la différence par son impact : elle a permis aux ventes d’augmenter de 15%.

Lire la suite

Les Chatons deviennent matous

Les Chatons d’or en 2014.

Hier soir, une vingtaine de Chatons ont été sacrés Matous lors de la remise de prix du Festival des Chatons d’Or 2014, par des grand Ma(ni)tous de la pub et d’ailleurs.

Notre féline Babette Auvray-Pagnozzi avait réuni encore une fois un jury créa d’exception pour remettre 12 prix et 5 mentions lors de cette 3ème édition « engagée pour les idées » et virevoltait sur l’estrade avec celui dont la crinière le prédestinait à présenter les Chatons d’Or, Laurent Allias…

La catwoman et mère de BETC, Mercedes Erra, Olivier Altmann, le lion qui se lance dans la jungle de la création de l’agence « Altmann+Pacreau », le tigre Pierre Berville, qui, après avoir déshabillé Myriam et vendu son agence à Grey est devenu rock’and roll, l’énergique Sébastien Forest qui fêtait hier les 16 ans d’Alloresto, le meilleur ami des flemmards, la force tranquille de Stéphane Martin, président de l’ARPP,  la pétillante Charlotte Bricard, journaliste et présentatrice de Culture Pub, Barka Zérouali directrice associée chez La Chose et présente sur tous les fronts, Pierre-Edouard Schmitt, le très connecté directeur de l’école IESA multimédia  Et la liste est encore longue.

Babette Auvray-Pagnozzi
Babette Auvray-Pagnozzi et Laurent Allias
Babette Auvray-Pagnozzi
De gauche à droite : Olivier Altmann, Babette Auvray-Pagnozzi, Stéphane Martin, Barka Zérouali, Charlotte Bricard et Pierre-Edouard Schmitt,
Mercedes Erra, Pierre Berville, Laurent Allias
Laurent Allias, Pierre Berville et Mercedes Erra

Une table ronde précédait la soirée des Chatons, autour de Mercedes Erra, Olivier Altmann, Olivier Mathiot, le cofondateur de Priceminister et le photographe Sacha Goldberger et animée par Laurent Allias. La nature d’une idée peut-elle changer la face du monde ?, vaste thème sujet au débat qui a beaucoup inspiré les interlocuteurs. Cette table ronde était également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les parcours pour le moins originaux de chacun, de la (courte) carrière de prof de français à la prépa vétérinaire (à vous de deviner qui est qui !), mais tous animés par un maître mot : l’idée. L’amour de l’idée, c’est bien ce qui réunit ces quatre enfants de la pub autour d’une même table. Pour Olivier Mathiot, « les petites idées peuvent même renverser les grands ». C’est bien l’idée qu’ils ont et qu’ils continuent tous de privilégier dans leur parcours. C’est d’ailleurs ce qui a poussé Mercedes Erra à créer BETC avec Rémi Babinet et Eric Tong-Cuong, afin de préserver les idées françaises en instaurant une culture internationale matérialisée par cette agence. Les idées, nos Chatons n’en ont pas manquées, place donc aux créations gagnantes.

La catégorie Print libre, la plus fournie, a laissé place à des créations aussi différentes que brillantes, ce qui a rendu le choix d’autant plus difficile.

Quentin Delachaux et Aurel Cablan nous donnent envie de retourner au Muséum d’Histoire Naturelle grâce à d’habiles jeux de mots.

musée1
Catégorie Print : Quentin Delachaux – Remis par Mercedes Erra (BETC) et Pierre Berville (Music Bridge)
musée2
Catégorie Print : Quentin Delachaux – Remis par Mercedes Erra (BETC) et Pierre Berville (Music Bridge)
musée3
Charles Pivot et Fabien Hujeux ont revisité le célèbre #etçarepart de Mars avec des situations plutôt cocasses.

Catégorie Print : Charles Pivot et Fabien Hujeux – Remis par Babette Auvray-Pagnozzi et Fabrice Kobik (Kia).

mars1

mars2

Oliver Britshees et Victor Boyer mêlent savamment suggestion et innocence enfantine dans une série de prints à double sens.

playboy1
Catégorie Print : Olivier Britshees et Victor Boyer – Remis par Sylvie Arditi (Radio Nova) et Tashi Barusha (Clear Channel)
playboy2
Catégorie Print : Olivier Britshees et Victor Boyer – Remis par Sylvie Arditi (Radio Nova) et Tashi Barusha (Clear Channel)
playboy3
Catégorie Print : Olivier Britshees et Victor Boyer – Remis par Sylvie Arditi (Radio Nova) et Tashi Barusha (Clear Channel)

La force des lettres prend tous son sens avec Yohann Benazzouz et Gabriel Palut pour Scrabble.

scrabble1
Catégorie Print : Yohan Benazzouz et Gabriel Palut – Remis par Fouzia Kamal (CB News), Gael Clouzard (Influencia), Charlotte Bricard (Culture Pub) et l’ensemble du jury « Journalistes »

scrabble2

scrabble3

Romain Baudruche se sert d’animaux pour mettre en évidence l’importance de bonnes lunettes pour Grand Optical.
Catégorie Print : Romain Boudruche – Remis par Sylvain Paley (M Pub), Stéphane Favereaux (Comm des mots)
et l’ensemble du jury « Influenceurs »

grandoptical2
Catégorie Print : Romain Boudruche – Remis par Sylvain Paley (M Pub), Stéphane Favereaux (Comm des mots) et l’ensemble du jury « Influenceurs »

grandoptical1

Alloresto, partenaire « historique » des Chatons d’Or a été mis à l’honneur à travers un brief porté sur la flemme.

Rémi Dias Da Almas redore l’image de la livraison à domicile.
Catégorie Marque : Brief Alloresto – Rémi Dda – Remis par Sébastien Forrest (Alloresto.fr) et Anne-Cécile Tauleigne (JWT)

allorestog3

allorestog2

allorestog1

Des idées qui font avancer les choses, c’est bien le letmotiv d’IDTGV qui proposait cette année un brief sur ses offres à bas prix.

Un prix remporté par Olivier Forestier et Jérémy Froideval pour leur visuel-concept simple et efficace.

idtgv
Catégorie Marque : Brief iDTGV – Olivier Forestier et Jérémy Froideval – Remis par Marie-Dominique Lacroix (iDTGV) et Xuoan Duquesne (La réclame)

Le brief Fotolia, une pub par des publicitaires pour des publicitaires, a donné lieu à de nombreux private jokes.

C’est celui-là de Yoann Vuagnoux qui rappelle à tous les créatifs une situation vécue qui remporte le prix.

fotolia1 fotolia2

Lire la suite

A miaulé ! Les Chatons d’Or 2014.

Les Chatons d’Or 2014 : mardi se tenaient les délibérations du Jury Professionnel. Un jury à griffes et à crocs, présidé par la féline Mercedes Erra, le « E » de BETC. Autour d’elle, un jury comme on en a rarement la chance d’en voir, avec : Valérie Chidlovsky, à qui l’on doit la saga Evian, Pierre Berville, qui s’est notamment illustré en déshabillant Myriam pour l’afficheur Avenir, Lucie Pardo, directrice de la création multiprimée, Pierrette Diaz, Directrice de création de Y&R, Anne Cécile Tauleigne, Directrice de création de la JWT, Baptiste Thiery, directeur de création de Today, Olivier Bouas-Laurent, Président de Mademoiselle Scarlett, pour ne citer qu’eux . Ou encore notre Babette Auvray-Pagnozzi, sans qui le jury des Chatons ne serait peut-être pas ce qu’il est aujourd’hui.

Une nuit avec la pub

Hormis le Superbowl, un évènement rassemble les amoureux français de la publicité : la Nuit des Publivores, qui a eu lieu le 4 avril dernier au mythique Grand Rex. Retour sur une nuit attendue au déroulement inattendu.

affiche-nuit-des-publivores

Le projet de la Nuit des Publivores, a démarré dans des poubelles : celles dans lesquelles Jean-Marie Boursicot recueille les pellicules des publicités du cinéma. Ce montilien d’origine se passionne dès l’enfance pour la réclame de l’époque, une passion qui côtoie celle du cinéma et l’amènera à entamer une collection unique au monde, de plus d’un million de films publicitaires. En 1981, Boursicot décide de partager ses archives avec le grand public au cours de ce qui deviendra « la Nuit des Publivores », à l’époque sous le nom de « Friandises ».

Lire la suite

Séguéla d’avril : une journée chez W

Le 1er avril, les agences de publicité françaises ont ouvert leurs portes aux curieux. Certaines dispensent les cours que vous n’aurez jamais à l’école, tandis que d’autres misent sur l’apéro en musique. Chez Wcie, l’agence poétiquement qualifiée des designers de territoires, on met les petits plats dans les grands, et on propose rien de moins … Lire la suite

« Au lieu d’attraper des souris, chopez des prix ». Les Chatons d’Or reviennent !

À presque 2 mois du plus important festival de publicité au monde, les Cannes Lions, le monde créatif est en émoi. Mais il ne faut pas oublier qu’avant de devenir des lions, ils ont  tous été des chatons. C’est pour cette raison qu’il y a maintenant 3 ans, le prix des Chatons d’Or a été créé. Une initiative culottée, … Lire la suite

Faites l’amour pas la gueule

Qu’est-ce qui réunit Thierry Saussez, Jacques Séguéla, Nutella ou encore Coca-Cola ?
Derrière cette guest list alléchante, le « Printemps de l’Optimisme » nous réserve un véritable programme contre la sinistrose, si chère à notre pays.Logo-Optimisme-Horizon_Q-2-1000x288

Convaincu de l’anti-productivité du pessimisme, Thierry Saussez, ancien communicant politique, publie en 2011 le Manifeste pour l’optimisme. Cette année, il réitère en organisant le forum de l’Optimisme, une première du genre. Vaste programme que s’est donné cet homme au regard toujours rieur. Le rire justement, cette activité à laquelle les français consacraient 15 minutes par jour au siècle dernier, n’en représente aujourd’hui plus que 5, nous apprend Jacques Séguéla.

Lire la suite

France Forward : faites rugir le coq qui est en vous

Notre fier gallinacé n’a pas fini de chanter. D’après l’étude « France Forward » réalisée par BETC, il pourrait même sans rougir, se mettre à rugir. « Mais attention,  prévient Pietro Cirsone, directeur du Planning Stratégique à BETC, l’idée n’était pas d’obtenir un instantané, une image statique de la marque France vue par l’étranger, mais bien de rendre … Lire la suite

Les Hits d’Or CBNews : des étoiles plein les yeux

Par Mégane Gensous  « Insister c’est exister », c’est par cette citation que Christian Blachas justifiait la raison d’être des Hits d’Or CB News. Cette remise de prix publicitaire, créée en 2004 par le magazine d’actualité publicitaire CB News, récompense la régularité. Au cours de l’année, ce sont 367 campagnes qui sont soumises à un jury de journalistes … Lire la suite