Le Salon des Entrepreneurs : grand incubateur !

Capter les nouvelles tendances du monde de l’entreprise, trouver des financements pour faire décoller un projet et obtenir les ingrédients qui permettront de mitonner une bonne campagne de communication : autant de questions épineuses auxquelles le Salon des Entrepreneurs apporte de solides éléments de réponse !

Mercredi et jeudi dernier, le plus grand rassemblement d’entrepreneurs en Europe a ainsi accueilli une foule de créateurs, de startups et de dirigeants d’entreprise. Pour cette 23eme édition, 68 000 visiteurs se sont pressés dans les salles du Palais des Congrès : ils ont pu profiter des conseils de 400 exposants et assister à 200 conférences.

20160204_144323

De nombreuses enseignes étaient représentées ; Renault, Facebook, Target Web, le CIC, Vista Print et bien d’autres ! Maurice Levy, le ténor de la pub’, était bien entendu de la partie : « Nous-même avons été une startup donc nous sommes très proches, dans l’esprit et dans la manière de faire, des jeunes entreprises ». Le Président du directoire de Publicis a également profité de l’occasion pour présenter le grand événement de cet été, Viva Technology ; la rencontre exceptionnelle de 5000 startups et des meilleurs speakers du secteur, qu’ils viennent de Chine ou de Californie !

x240-Dl0

Vous souhaitez vous faire accompagner dans votre transition digitale, affuter votre stratégie de croissance ou débusquer vos futurs collaborateurs ? Le Salon des Entrepreneurs vous a très certainement compté parmi ses visiteurs ! Pour le JSP, ce fut l’occasion de sonder les attentes des annonceurs en matière de « réclame ».

Certaines enseignes se débrouillent comme des grandes et n’emploient pas les services d’une agence de publicité. Alexandra Salomé est Chargée de communication et Marketing chez Oéba, le premier réseau français d’escaliers sur mesure : « nous concevons nos campagnes de publicité en interne et ne passons pas ‘encore’ par une agence. C’est donc moi qui suis chargée de définir notre plan de communication ». Le fabricant Bellier gravit les marches du succès depuis maintenant quarante ans, proposant quatre gammes différentes à travers des matériaux tels que le bois, le métal ou encore le verre. Toutefois, le réseau Oéba est encore jeune puisque datant de 2013 ; espérons qu’il prenne tant d’ampleur qu’il ne puisse plus se passer des services d’une agence !

DSC07319

Déjà présent l’année dernière et à Nantes au mois de novembre, Oéba reviendra très certainement au prochain salon : « Nous avons actuellement cinq points de vente sur la région parisienne et la région centre ; ce rendez-vous est toujours très intéressant pour nous car des visiteurs venus de toute la France s’y rassemblent », s’est enthousiasmée Alexandra Salomé.

DSC07317

Impossible de parler du Salon des Entrepreneurs sans faire escale sur la planète startup : Graines de Boss existe depuis maintenant douze ans et a été aux prémisses de l’open innovation, concept dont on parle beaucoup depuis 3 ans. Son activité première était d’aider les startups dans leur développement en leur apportant le soutien de dirigeants. Le directeur du développement Niels Hagège a commenté l’évolution de son métier : « Depuis quelques années, les choses se sont équilibrées ; les grands groupes ont désormais besoin des startups pour se réinventer et nous leur permettons de ‘scanner’ le marché, soit pour saisir les tendances et adapter leur modèle, soit pour rentrer au capital des startups qui leur semblent pertinentes. D’autre part, nous sommes accompagnés par une agence de communication depuis maintenant dix ans ». Graines de Boss est venu au Salon pour la quatrième fois : si Niels Hagège a avoué ne pas avoir été très satisfait de l’emplacement de l’année dernière, il s’est réjoui d’obtenir cette fois un stand situé non loin de ceux des géants Facebook et Google !

DSC07320

Pour finir sur une note festive, une halte au stand de Cavavin s’est imposée. Étienne Boivin, Responsable Développement, en est à son sixième salon et pense déjà revenir l’année prochaine ; son objectif étant de recruter des franchisés, essentiellement en région parisienne et dans le Nord. « Nous concevons nos campagnes de publicité en interne conjointement avec nos équipes marketing. Si les campagnes télévisuelles sont interdites, nous faisons un peu d’affichage et de la notoriété, notamment à travers une publicité sur RMC à l’occasion de la fête des pères », nous a-t-il confié.

Pour les grands surbookés qui auraient manqué ce rendez-vous incontournable, les pré-inscriptions sont déjà ouvertes pour l’édition 2017. Envie de passer du petit croquis au projet concret ? Foncez-y !

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.