Nike Golf a un sacré swing !

A l’occasion du Masters 2015, Nike et Wieden+Kennedy réalisent un trou-en-un avec un spot brillant et inspirant.

Sans titre

C’est à Augusta que se tenait la 79ème édition des Masters, première des quatre grandes compétitions annuelles de golf où la crème de la crème vient se mesurer aux parcours les plus esthétiques et les plus complexes. Si, en apparence, le golf paraît être un sport devant lequel il fait bon s’endormir, c’est un arbre qui cache une forêt de « swings » surpuissants, de « chips » (non non, pas celles qu’on grignote!) à couper le souffle, de « putts » d’une précision d’orfèvre, de polos, casquettes et de poings rageurs levés dans le ciel.

A cette occasion, Nike et l’agence de publicité Wieden+Kennedy Portland ont tenu à rappeler que, oui, le golf est un sport, tout comme le football ou le basketball. Il n’est, certes, pas aussi glamour et excitant que peuvent être ces derniers, plus orientés grand public, mais il dispose de talentueux joueurs et de génies, capables de coups majestueux qui font se lever tout un public, toute une nation, qui font rêver les jeunes générations et leur procurent l’envie de devenir comme leurs idoles. Quoi de mieux, pour illustrer ce concept que de s’inspirer d’une histoire vraie ?

Si le nom Rory McIlroy ne vous dit rien, il est peut être temps d’allumer votre télévision. Tout en jouant sur le constat qu’à 25 ans, ce jeune prodige irlandais est considéré comme l’égal du virtuose Tiger Woods, Wieden+Kennedy a voulu mettre en avant la relation « idole – fan invétéré » à travers l’histoire de « Wee Mac », jeune gamin issu d’une famille modeste, faisant aujourd’hui partie du panthéon des meilleurs golfeurs de la planète.

https://youtu.be/CdhWhgA8Y0A

Que celui qui n’a pas eu une petite chair de poule nous jette la première balle. Émouvant et inspirant, la concoction des pubards de Portland rend parfaitement hommage à Rory McIlroy, que ce soit par l’environnement austère dans lequel il évolue ou le petit clin d’oeil à son joujou d’entraînement préféré : la machine à laver. Mais ce qui impressionne par-dessus tout dans ce spot, c’est le storytelling réalisé à la perfection, avec un ton totalement différent de celui des communications précédentes.

Sans titre1

Après les remarques facétieuses et provocations désopilantes que se jetaient l’irlandais et le tigre dans le génial « No cup is safe », où la relation entre les deux golfeurs avait des allures de mentor – disciple, Wieden+Kennedy et Nike nous ont servi un tout autre registre dans « Ripple ». A travers son admirable histoire, Rory incarne tous ces jeunes férus de sport qui admirent leurs héros, dont la dévotion sans borne est représentée par les posters de ces champions qui tapissent les murs de leurs chambres, par leur passion religieuse pour le sport qui les poussent à transformer leur environnement en terrain d’entraînement, qui scrutent les moindres faits et gestes de leurs idoles sur de minuscules écrans de télévision, par les sacrifices de leurs familles pour qu’ils aient une chance d’atteindre le Graal, le tout sous l’air poignant « Nuvole Bianchi » de Ludovico Einaudi.

Sans titre3

Le Graal, « Wee Mac » le reçoit, après un swing qui aurait donné le tournis à Dean Collins. Un compliment de son idole, Tiger Woods, à qui il est opposé, est la conclusion parfaite à tous les efforts fournis durant tant d’années.

Beaucoup ne réaliseront jamais leur rêve. C’est la dure loi du milieu sportif, véritable jungle où les meilleurs survivent et les moins bons restent dans l’anonymat. Mais de temps en temps, la persévérance et les efforts paient. Rory McIlroy porte en lui les espoirs de toute une génération de jeunes golfeurs qui rêveraient d’être à sa place, tout comme Tiger Woods a porté ceux de McIlroy et de tant d’autres golfeurs, tout comme Jordan Spieth, qui à 21 ans a remporté avec la manière le 79ème Master, portera ceux de la future génération. C’est le « ripple effect ». Et si le prochain c’était vous ?

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.