Le tour du monde contre de la pub

Par Mégane Gensous 

Megan

Partir faire le tour du monde ou dédier sa vie à une œuvre caritative, c’est un peu le rêve inavoué de nombreux pubards torturés par leur conscience. En revanche, très peu vont au bout du projet, « parce que le bénévolat c’est pas encore assez bien payé », comme le disait si bien la célèbre vidéo Dans la publicité.

Mark van der Heijden, un concepteur-rédacteur Amstellodamois (oui, c’est à ce doux nom que répondent les habitants d’Amsterdam) a démarré ce mois-ci une aventure pour le moins créative : il a inventé le CreativeSurfing*.

Démissionnant de son poste de concepteur-rédacteur au sein de l’agence Lemz, Mark se lance dans un tour du monde, de Bangkok à Reykjavik. N’allez pas croire que la publicité rend riche (enfin pas toujours). Le créatif a imaginé pour financer son voyage un système de troc : pour un jour de ses talents de publicitaire, il demande en retour seulement un toit et de quoi se nourrir. Auto renommé The Backpacker Intern (pour les francophones purs et durs, comprenez « le routard stagiaire »), il présente son envie d’ailleurs dans une vidéo.

Le routard de la publicité a sans surprise attiré l’attention avec son projet original, et agences et entreprises sont nombreuses à lui proposer du travail dans les pays de son périple. Premiers clients/hôtes : Amnesty International Thaïlande et McCann Bangkok. Et les propositions sont de plus en plus nombreuses ! On regrette cependant l’absence de la France dans son trajet.

The Backpacker Intern aura non seulement le mérite de redorer l’image de la publicité, sous une forme plus humaine et désintéressée, mais le projet donne aussi une vision du stagiaire beaucoup plus exotique que celle qu’on lui connait !

Pour suivre ses aventures créatives ou lui proposer du travail à l’autre bout du monde : Son blog, sa page Facebook et son compte Twitter 

 *terme (bien) trouvé par le blog nosiness  

 

Share Button

7 réflexions au sujet de “Le tour du monde contre de la pub”

  1. Je suis une fidèle lectrice et je voulais vous dire « bravo ». J’aime beaucoup votre blog, l’info est de qualité et toujours bien fouillée et vous abordez la communication de manière intéressante ou décalé. Ca change du copié/collé des Communiqué de Presse des autres blogs !

    Répondre
  2. Les hippys c’était avant, le bureau c’est has-been. Ce Mark van der Heijden ne ferait-il pas partie des « furitas », cette courante du Japon que vous nous aviez fait découvrir dans votre livre « Langue de Pub ? « 

    Répondre
  3. La difficulté n’est pas de partir ni de revenir; la difficulté, c’est de trouver une continuité qui permette d’intégrer son projet à un chemin de vie, à une démarche cohérente, pour que son résultat ne soit pas un truc à côté de la vie, mais une valeur ajoutée en dedans.

    Répondre

Laisser un commentaire