JC Decaux, un rendez-vous très chic

Le comble du perfectionnisme, c’est de choisir ses collaborateurs en parfaite harmonie avec son mobilier.

mobilier urbain

 

JC Decaux, le couturier de l’affichage, habille la pub avec élégance. Son mobilier urbain est signé par les plus grands noms du design : Philippe Starck, Mario BelliniMartin Szekely ,… Et bien d’autres encore.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais c’est « classe » d’attendre un bus. Pourtant, chez JC Decaux, on ne parle pas de design, mais de qualité, de fonctionnalité, de créativité, d’environnement.

Nous voilà à Neuilly, dans l‘immeuble où le groupe JC Decaux rassemble toutes ses activités commerciales. J’admire le joli hall tandis que Flo louche sur le petit ensemble glamour de la réceptionniste.

Vous connaissez sûrement l’histoire de Jean-Claude Decaux, ce monsieur visionnaire, qui, il y a plus de 30 ans, a inventé un nouveau concept qui consiste à offrir aux usagers des transports en commun, des abris d’autobus. Entièrement financés par les Annonceurs.

Aujourd’hui, JC Decaux est numéro un mondial du mobilier urbain, présent dans quarante-huit pays et sur quatre continents. Esthète, il luttait déjà contre la surabondance et la laideur d’une certaine pub et il avait l’ambition de valoriser la bonne création. Doté d’une éthique hors du commun, il prônait le développement durable à une époque où personne n’en parlait.

Une philosophie d’entreprise que Jean-Claude, son fils, poursuivit. Récupération de piles, abribus solaires, solidarité en faveur de grandes causes, éthique de la pub, mobiliers urbains conçus pour s’intégrer et améliorer l’environnement. Et je vous en passe.

Pour les antipub, tous les afficheurs sont des pollueurs. Pourtant les abris-bus facilitent la vie des citadins. Pourquoi mettre tout le monde dans le même sac ?

Évidemment, c’est le premier afficheur auquel j’ai fait parvenir le dossier JSP.
Avec sa dimension citoyenne, il allait forcément adhérer à notre projet.
Je le croyais dur comme fer. « M Jean-Charles Decaux est à l’étranger, on lui transmettra le dossier et l’on ne manquera pas de vous recontacter« . Depuis, plus de nouvelles. C’était il y a longtemps.

Puisque nous sommes en phase de concrétisation, je relance. Je rappelle son assistante. Elle est étonnée. Pour elle, quelqu’un du marketing m’avait répondu pour me prévenir qu’ils ne souhaitaient pas être partenaires de l’opération. Non, ça je ne peux pas le croire. Je persiste et je signe. S’il y a un seul afficheur partenaire du JSP, ça ne peut être que Decaux. Donc, je fais le forcing. Elle me rappelle cinq minutes après.

Et voilà qu’aujourd’hui, nous rencontrons M. Albert Asseraf, Directeur des Études et de la Stratégies du groupe et responsable de la communication extérieure.

En rentrant dans son bureau, j’ai du mal à cacher ma surprise. M Asseraf ressemble plus à un artiste ou à un couturier de renom qu’à un membre du Comité de Direction. Ni coincé ni hautain, il sort de tous les standards habituels. Son costume bien taillé et sa chemise-cravate sont en parfait décalage avec ses longs cheveux couleur corbeau. Il n‘a même pas de crocs apparents. Juste des petites lunettes rondes qui, loin de lui donner un air sévère, ajoutent de la sympathie à son regard pétillant. Et il est très, très sympa.

D’abord parce qu’il nous fait installer dans des fauteuils moelleux, autour d’une table basse. Le rendez-vous a l’air plus chaleureux. Nous apprécions. Nos fesses aussi.

Ensuite parce qu’il nous offre un café chaud et savoureux, tout frais sorti d’un joli percolateur, dans des petites tasses en porcelaine. Ce qui, pour une Italienne, est le comble de l’enchantement.

Et, pour finir par le plus important, parce qu’il nous écoute avec une attention sincère.

Après une rapide présentation du JSP, nous allons droit au but. Si Decaux a une véritable légitimité pour participer à un événement citoyen et s’il a tout à gagner à faire connaître aux Français son engagement de toujours, pour le JSP sa collaboration s’avère essentielle pour pouvoir mettre en place de l’événement. Ils gèrent les réseaux de la Mairie de Paris et de celle d’Issy. Eux seuls peuvent trouver des solutions pour résoudre les problèmes logistiques.

Nous lui précisons que l’opération est prévue un mercredi. Ce qui devrait simplifier sa mise en œuvre puisque, chez Decaux, on démarre essentiellement le mardi ou le mercredi. Mais le lendemain, toutes les affiches doivent êtres enlevés et remplacés par d’autres. Et là, est le problème. Nous discutons en long et en large du projet. M. Asseraf nous pose des questions pointues. Bien, il va en parler à Jean-Claude Decaux lors du comité. Il nous tient au courant.

Florence est bluffée. Chez JC Decaux, on sait recevoir. La classe, quoi !

Quelques jours plus tard, je reçois un coup de fil. Ils sont d’accord pour nous épauler et pour résoudre tous les problèmes de logistique. Un délégué officiel se mettra en relation directement avec la Mairie de Paris.

Désormais le silence de la pub sera efficace, créatif, parfaitement intégré dans le paysage. Et très chic.

Share Button

14 réflexions au sujet de “JC Decaux, un rendez-vous très chic”

  1. Si Decaux est un afficheur éthique, pourquoi a-t-il implanté de nouveaux panneaux et mobiliers urbains à Villebourbon, Montauban, dans le champ de vision d’un monument historique ? Plus grave encore, cette « sucette » Decaux en question etait fixée juste au bord du trottoir et masquait ainsi les gens désirant emprunter le passage piétons qui se trouve là en constituant ici un risque permanent de collision avec les autos. IL A ETE ENLEVE LE MERCREDI 1O OCTOBRE… En dépit de cet démontage de leur dispositif publicitaire en infraction, la societé JCDecaux a commis un délit, suite à la plaînte à la gendarmerie.

    Répondre
  2. Un délit ? Je ne connais pas les critères de choix des emplacements, ni les lois qui les gèrent, mais il me semble exagéré de parler de délit. Combien de collisions de voitures ? Je dirais qu’ils ont commis une erreur d’appreciation. Et l’erreur est humaine.

    Répondre
  3. Ils ne pouvaient pas passer à côté du JSP. Ils sont polis et très cool. Je crois que ce sont eux qui s’occupent aussi de Vélib’. Une idée absolument géniale.

    Répondre
  4. Sympa, ce Decaux ! Mais avez-vous pensé à Avenir ? Tout le monde le connait à cause de Myriam. Il est courageux, créatif et sa pub a marqué tout le monde.

    Répondre
  5. SOS SURENDETEMENT SVP AIDEZ MOI??SI NON JE ME RETROUVE A LA RUE AVEC MA FEMME ??

    méssage pour MR Jean Claude Decaux trés urgent ..svp merci…
    sa me géne de vous demandez ça , mes je suis au bout du rouleau ??je prend des calmants toute la journnée , a cause de mon surendettement de 280000 euros ,et je gagne 1375 euros par mois??comment je vais faire ??
    la cause jai tomber malade 3 ans de fatigue aprés 43 ans de travail dans une usine , je gagner que des demi-journnées ,alors j’ emprunter pour payer les factures et le reste ?
    mes plus en emprunte plus en rembourse , arrive un moment ou en ne peut plus payer et la ses le drame ??il mon tout saisis méme ma petite maison ,ses mon fils qui me loge moi et ma femme dans une piéce provisoirement mes il na pa beaucoup de place , et aprés ses la rue?? je ne peut pas prendre de logement il prenne moitier de mon salaire ses ja grand misere dans le quelle nous somme , l"enfer ???
    si seulement vous pouviez me payer cette dette?
    sesserais pour nous le plus beau jour de notre vie ,ses peut étre pas grand chose pour vous ,mes pour nous sa représente une fortune ..je vous en supli faite quelque chose pour nous je vous derais infiniment reconnaissant , se sreais un miracle pour nous en pourrait vivre avec ma petite retraite avec ma femme on serais heureux ??mes se n’ai qu’un réve ??seul vous pouvez nous le réalisé ? aidez nous svp ..je vous remerçie davence et vous présent mes salutations distinguées..
    surtout répondez moi ses trés trés urgent ,sinon ses la rue qui nous attant ??
    mon adresse: FORNI ROBERT 8 GRANDE RUE 51300
    PONTHION FRANCE /EMAIL/ LOLORORO51@AOL.COM
    TEL..0326410615 ; SURTOUT REPONDEZ MOI SES TRES URGENT A BIENTOT JESPERT DE TOUTE MES FORCES, ENCORD MRECI ….
    je peut vous donnez la preuve que tout se que j’écrie et la pur vérité
    ses une assistante social du conseil général qui a mon dossier,de la marne a vitry le françois 51300 vous pouvez verifié..merci
    ——————————————————————————–

    Répondre
  6. Votre SOS, M. Robert, est touchant, il y a des situations insupportables. Mais je me pose une question : pourquoi s’adresser à Decaux ? C’est un homme d’affaire et pas un bienfaiteur de l’humanité.

    Répondre
  7. cela fait maintenant 18ans que je travail dans l’entreprise jcdecaux et je vous assure que mr decaux à toujours eu de trés bonnes relations avec ses employés
    on peut le critiquer si vous le voulez mais je vous assure que c’est un gentleman
    grand visionnaire et qui s’engage chaque années pour le téléthon et bien d’autres oeuvres caritatives mais n’oubliez pas que c’est une entreprise donc ce n’est pas un philantrope

    Répondre
  8. Ca fait toujours plaisir de voir des gens qui sont bien dans leur entreprise. C’est si rare ! Vous confirmez ce qui écrit l’auteur du JSP. Quand on compare le rendez-vous avec Metrobus et celui avec JCDecaux, on voit vite la différence. Tous les afficheurs ne sont pas les mêmes. Bravo JC Decaux !

    Répondre
  9. bjr;je souhaiterer savoir si!mr decaux:pourrer nous aiders gratuitement pour des affiches pour notre creation d entreprise dans le batiment =artisan;je vous attend pour vous lire merci;

    Répondre
  10. Lu dans le journal :

    "JCDecaux lance son second cahier de tendances

    Deux ans après son premier cahier de tendances, JCDecaux explore à nouveau les territoires des mobilités. Cette fois baptisé "Les audiences dans la ville", ce nouvel opus réunit des paroles d’experts issus du monde des médias, des nouvelles technologies, de l’urbanisme et du design. Pour ces derniers, la ville de demain pourrait être une ville où les médias élaborent des messages avec leur audience. Ces dernières s’étudiant désormais sur la base de parcours sans cesse renouvelés au coeur de l’espace urbain. Selon, JCDecaux, la ville va ainsi donner naissance à des "fournisseurs d’accès" d’un genre nouveau qui offriront de nouveaux espaces pour que les marques s’expriment. JCDecaux entend être de ces acteurs qui initieront et faciliteront ce dialogue urbain d’un nouveau genre. D’ailleurs, le groupe opte pour une nouvelle signature désormais visible sur son cahier de tendances : "JCDecaux, city provider". A bon entendeur…

    Cool !
    "

    Répondre

Laisser un commentaire