Sup de Pub : comment pros et élèves voient l’avenir ?

Ils sont en 4e année à Sup de Pub. Ils se destinent à être CR ou DA. Aujourd’hui c’est le Book day et ils sont venus, le cœur battant, montrer leur dossier à des pointures du métier. En ouverture, une conférence des Entremetteurs sur une tendance inéluctable de révolution structure : l’avancé du freelancing et la nouvelle manière d’envisager le travail.

Entre deux entretiens, ils se confient au Jour sans pub : quelle est l’agence de leurs rêves ? Comment ils voient leur avenir. En agence ou en free-lance ?

De leur côté les Directeurs de la Création disent ce qu’ils pensent de deux affirmation de Gabriel Gaultier et Stéphane Xiberras: « les écoles de Pub formatent trop » et « à l’avenir les meilleurs créas seront en free-lance »… Où l’on découvre que le formatage n’est pas forcément celui que l’on croit. Et qu’il y a de plus en plus d’excellents créatifs qui choisissent d’être free.

Alors que les jeunes rêvent d’entrer en agence, celles-ci faisant évoluer les modèles économiques, vont voir leur taille se réduire tandis que le freelancing va se développer.

Avec Eric Hélias (Byideas), Stéphane Gaubert (Fred & Farid), Fabienne Fiorucci et Damien Foui  (Darewin), Sylvain Louradour (Netexplo Observatory), Marine Arnstam (Mediaprism), Olivier Camensuli (Jésus et Gabriel), et des élèves de 4e année de Sup de Pub.