Volvo se met à la littérature de jeunesse

Lancé le 17 janvier sur Amazon, « The day the ocean went away » la dernière prise de parole de la marque automobile Volvo est.. un livre pour enfant qui parle de l’océan.

Le storytelling au service de la planète

Il s’appelle Jack, il est pas bien grand mais il aime l’océan. Un jour il se réveille et découvre que celui-ci a complètement disparu. Dans sa quête pour le retrouver, le garçon croise sur son chemin créatures et animaux marins qui souffrent de la pollution plastique. Il se rend alors compte que l’océan a en effet de nombreuses raisons de s’en être allé.

L’équipe créative derrière ce livre est celle de GREY LONDON : Vicki Maguire (CCO), Andy Lockley (ECD), Sam Haynes à la rédaction et John Gibson à la direction artistique. Les illustrations imprimées sur du papier recylcé sont signées Jago Silver, un illustrateur britannique multi-primé et spécialisé en littérature de jeunesse. Interrogé sur l’origine de l’idée et le choix du support, Sam Haynes nous explique :

«  We wanted to reach children in a medium they understand – after all, how can they love and protect something they feel no connection to? So the book was intended to teach them the basic concept of sustainability, and make them truly feel the peril the ocean faces. » Sam Haynes, CR at GREY LONDON

“Each page was crafted to reflect the rugged beauty of the Cornish coast, which is very dear to me, and an almost dystopic vision of a world with no oceans. It had to be inspiring, terrifying, but also hopeful, so that children will take its message to heart, even if they’ve never seen ocean with their own eyes? Every time someone buys this book, we’re another step closer to creating another much-needed ocean guardian”Jago Silver, Children’s literature illustrator

Disponible sur Amazon, tous les bénéfices du livre seront reversés à l’association City Kids Surfing. Elle a pour mission de faire découvrir l’océan aux élèves qui ne l’ont jamais vu. Cette opération s’inscrit dans la continuité de la campagne VOLVO « The Unseen Ocean » sortie en 2018 pour sensibiliser aux dégâts de la pollution plastique.

 

La campagne « The Unseen Ocean »

1 enfant britannique sur 5 n’a jamais vu l’océan. Voilà le point de départ du spot réalisé par GREY LONDON pour VOLVO diffusé sur la chaîne SKY en octobre dernier. Le film raconte l’histoire vraie de l’instituteur Tom Franklin, qui permet aux « enfants de l’asphalte » d’aller voir la mer pour la première fois de leur vie. Comment ? Grâce au programme associatif qu’il a initié sur Kickstarter : City Kids Surfing. Pendant ces sorties scolaires, les élèves apprennent les bases de la conservation des côtes, découvrent la faune et la flore des littoraux. Ils apprennent à nager, sont initiés au surf et ramassent les détritus qu’ils croisent sur les plages. L’idée est simple : pour sensibiliser les jeunes à leur consommation plastique et les engager à protéger l’océan, il faut qu’ils en aient fait l’expérience.

Volvo choisit le combat contre le plastique

Après Gillette et sa vision d’une masculinité plus responsable, pourquoi pas VOLVO et la lutte contre la pollution de l’air ? Après tout, cela semblerait logique qu’une marque automobile s’engage contre la déforestation pour compenser le CO2 rejeté par ses voitures. D’après l’OMS, 9 personnes sur 10 respirent un air pollué dans le monde. Alors pourquoi le plastique ? Pour la Directrice Marketing de Volvo Car UK, il s’agit de faire le lien avec les engagements pris en interne. Le premier sur la liste est l’élimination de tout élément plastique dans les bureaux du siège, les cantines et les événements organisés par la marque d’ici fin 2019. Pour ce qui est des voitures, 25% du plastique devra être issu de matières recyclables d’ici 2025. Interrogée sur la campagne, elle explique :

“We want to help Tom and CKS raise the financing they need to run further trips to the ocean. When we first decided to work with Tom for Unseen Ocean, we did so to support our sustainability program because we realized the impact our products can have on the environment. That’s why we have one of the most ambitious sustainability programs in our industry. » Georgina Williams, Directrice Marketing de Volvo Car UK

Le programme le plus ambitieux ? On vous laisse juger. Mais voici ce que l’on sait : la marque est également la seule entreprise automobile à avoir signé l’Ocean plastics Charter. Cette chartre réunit 16 gouvernements et 20 grands groupes à s’engager contre la pollution plastique. Depuis 2017 elle est partenaire du programme des Nations Unies Clean seas à travers la Volvo Ocean Race. L’an dernier, près de 80 000 personnes ont exprimé leur volonté de changer leurs habitudes liées au plastique. Elles sont des millions à marcher pour le climat partout dans le monde. Combien d’enfants seront touchés par l’histoire de Jack ? Combien d’entre eux protègeront l’océan à travers des gestes simples du quotidien ? L’avenir nous le dira mais une chose est sûre, l’océan n’aura jamais trop d’alliés.

S O U R C E S

The Drum  - Campaign - Brandingnews - Volvo.com - Novethic.fr - Who.int - Challenges - interview Sam Haynes. Propos recueillis par Deborah Picard

 

« Wave » le tube brésilien que les surfeurs espèrent vite oublier

À moins d’être coincé sur une île déserte depuis 6 mois, vous n’êtes pas sans savoir que du 30 novembre au 11 décembre s’est tenu à Paris la 21ème Conférence annuelle sur le climat ou COP21 (si vous ne le saviez pas, maintenant vous n’avez plus d’excuses #CultureConfiture). Réunis à la façon d’Avengers greenwashés, plus … Lire la suite« Wave » le tube brésilien que les surfeurs espèrent vite oublier