Clément Hellard

A propos Clément Hellard

Jeune pousse de publicitaire qui se sert des créations d'hier pour planter ses racines, et de celles d'aujourd'hui pour déployer ses branches dans la jungle de la pub. Si ses feuilles aiguisées rendent parfois sa plume acerbe, ne vous y trompez pas : sous l'écorce se cache une soif insatiable d'apprendre et de comprendre.

Les Chatons d’Or 2017 ronronnent pour les talents engagés !

Les Chatons d’Or sont de retour pour la 6ème fois ! L’édition de cette année est placée sous le thème de l’engagement : engagement créatif pour de grandes causes, de plus petites ou moins médiatisées, des sujets de société et une réflexion sur notre monde. Entrez avec nous dans l’ère des Chatons, l’ère de la nouvelle économie créative !

Les Chatons d'Or 2017

C’est dans l’Espace Niemeyer, lieu emblématique et rempli d’engagement qui accueille le siège du Parti Communiste Français, que Laurent Allias nous a annoncé le grand retour des Chatons d’Or. On retrouve même un clin d’oeil au courant politique sur l’affiche de cette nouvelle édition, patte levée ! Mais cet espace historique est aussi un lieu d’expositions, de conférences, de défilés de mode, de toutes les formes d’engagements artistiques en somme. Alors c’est tout naturellement que le premier festival publicitaire gratuit et ouvert à tous a décidé d’en faire son arbre à Chatons pour sa 6ème édition.

Un chaton est peut-être un chaton, il n’en est pas pour autant crédule. Le chaton sait bien que ses idées peuvent servir de grands desseins. En ces temps tourmentés, un sujet sort du lot et permet, sinon de fédérer, au moins de faire remuer les méninges des créatifs : l’Engagement, avec un grand E. Les Chatons d’Or 2017 vont donc promouvoir, faire émerger, donner du crédit aux talents engagés, aux créatifs qui mettent du cœur à l’ouvrage et du cœur dans leurs ouvrages.

Cette année, on parlera surtout de 8 grandes dimensions de l’engagement. Les marques évidemment, on est quand même en train de parler de publicité ! Mais aussi les grandes causes et l’environnement, déjà souvent mises en images par des créatifs talentueux. Année d’élections présidentielles oblige, les Chatons d’Or se rapprochent de la vie citoyenne et de notre quotidien avec des sujets tels que la politique et l’espace public, le design et la photographie, le numérique et les nouvelles technologies, l’art et la culture, les médias, l’éducation et le travail. S’engager, oser, s’affirmer et être utiles, c’est la raison d’exister des Chatons et de leur festival.

Un spectre bien plus large que la simple création publicitaire donc, mais qui permet de donner du sens et un but à la créativité des talents qui sont chaque année de plus en plus nombreux à participer à ce (dorénavant) grand festival de créativité. On pourra même retrouver, aux côtés des créations publicitaires, des projets de créations de start-up et autres idées de Chatons engagés. En résumé, vous avez votre place si vous êtes de ceux dont les idées changent le monde.

Les Chatons d'Or 2017

La mission des Chatons d’Or prend la forme d’un manifeste, une ode à l’engagement créatif.

Que vous soyez créatifs ou créateurs, freelances, étudiants, de tous les âges, venez challenger vos idées et peut-être remporter les prix tant convoités des Chatons d’Or !

Vous avez  jusqu’au 25 mai pour transmettre vos créations et projets gratuitement sur le site www.leschatonsdor.fr. Ne soyez pas timides, car votre engagement n’a pas de limites.

Le grand challenge est de retenir l’attention du jury présidé par Gabriel Gaultier, DC de renom et fondateur de l’agence Jésus, qui sera entouré de pointures de la publicité, des médias, des influenceurs et de l’entrepreneuriat. Pour le savoir, rendez-vous le mardi 13 juin au sein de l’Espace Niemeyer, place du Colonel Fabien. Vous assisterez à la soirée de gala et à la classique remise des prix, mais aussi à des keynotes autour des différents thèmes de l’engagement mis en avant pour cette édition. Encore une fois, pour accéder au programme complet, à la liste des catégories du concours et aux informations sur le Jury, rendez-vous sur www.leschatonsdor.fr

6 ans c’est l’âge de la maturité pour les Chatons d’Or, et cette nouvelle édition promet d’être tout aussi engagée qu’engageante ! Chatons, prêts pour la créativité ?

Informations pratiques :

Site internet Les Chatons d’Or
Page Facebook
Compte Twitter / #ChatonsDor

Soirée de remise des prix le Mardi 13 Juin
Espace Niemeyer – 2 Place du Colonel Fabien, 75010 Paris
Métro : Colonnel Fabien

 

Mélanie, quand la pub peut réaliser le rêve d’une trisomique

La trisomie 21 est équitable quand elle frappe le fœtus dès sa conception, n’importe qui peut en être atteint et il n’existe guère de prévention en la matière si ce n’est l’IVG thérapeutique qui demeure un choix cornélien. Et même si nous n’avons pas l’occasion de croiser beaucoup de trisomiques dans la rue, ils sont pourtant 65 000 en France. A 21 ans, Mélanie, qui en fait partie, n’en oublie pas moins son rêve : présenter la météo à la télévision.

#MélaniePeutLeFaire

C’est lundi que j’ai entendu parler de Mélanie pour la première fois. Le sourire accrocheur et sincère de ce petit bout de femme a tout de suite arrêté mon scroll et soulevé une question. Internet allait-il vraiment réaliser le rêve d’une jeune femme trisomique:  présenter la météo sur une grande chaîne à la télé ? La jeune femme sera peut-être, pour la 1ère fois au monde, la 1ère personne en situation de handicap intellectuel à relever ce défi.

Pour cela, l’agence Gloryparis a fait appel à Pascal Cübb pour soutenir et valoriser la campagne de communication. Les petits plats ont été mis dans les grands : la création d’ une page Facebook (à liker sans modération) accompagnée du hashtag dédié #MélaniePeutLeFaire. ainsi qu’un compte Instagram, et un Twitter pour suivre son aventure. Pour l’occasion, Mélanie s’est même faite tirer le portrait. Le sourire qu’elle donne à la caméra n’a d’égal que la force de ses convictions.

La promesse est ainsi annoncée : à 100 000 likes sur la page Facebook, Mélanie pourra réaliser son rêve. Lancé le 27 février après-midi, sans aucun achat média,
le projet #melaniepeutlefaire a immédiatement embrasé les réseaux sociaux. Leur puissance a ensuite fait son travail: 12 000 likes durant les premières 24h, 22 000 hier soir (cf. photo ci-dessous), et à l’heure où je vous parle les 120 000 likes sont déjà atteints. Nul doute qu’au moment où vous lirez cet article, le compteur aura explosé !

#MélaniePeutLeFaire

#Melaniepeutlefaire …et elle l’a fait !

Pourquoi cette opération?

Il faut dire que la trisomie est encore peu connue du grand public. Elle est faiblement médiatisée, alors qu’on recense plus de 65 000 trisomiques en France, 400 000 en Europe et 8 millions dans le monde. Quelle meilleure occasion alors pour mieux la faire connaître et sensibiliser le public que d’engager les communautés autour du rêve de Mélanie.

Mais cette opération, en plus d’être une belle campagne de communication, sous-tend un message très fort : les réseaux sociaux, vus aujourd’hui comme le berceau du nombrilisme, peuvent aussi créer de belles choses. Les hommes, aussi égoïstes soient-ils, sont encore capables de s’impliquer pour d’autres rêves que les leurs.

Pour en arriver là, Mélanie a bénéficié du soutien de l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis), de la communauté Facebook, et des nombreux journalistes qui ont été sensibles au regard rieur de cette jeune fille. C’est une petite victoire pour les handicapés et leurs proches. Elle leur offre l’occasion de prouver à la France entière que même si cette maladie existe, elle n’empêche pas à ceux qui en sont atteint d’exister.

D’ailleurs Mélanie a déjà eu une proposition de la part de BFM TV ! On se donne donc rendez-vous le 27 mars sur l’une des grandes chaînes pour la voir réaliser son rêve.

 

QUI A FAIT QUOI
Client : Unapei
 Directeur de la communication : Christophe Magnant
 Chargée de communication : Cécile Abrantes
 Chargée de relations publiques et médias : Anne-Charlotte Chéron
Agence : Gloryparis
 Directeurs de la création : Arnaud Le Bacquer, Hugues Pinguet
 Directeur commercial : Jean-Baptiste Herman
 Chef de projet : Meriem Bouthiba
 Assistante chef de projet : Gwendoline Mazaury
 Directeur artistique : Gabriel Bonnefond
 Web designer : Mélodie Valverde
 RP /Com Digitale : Pascal Cübb
 Web design / Community Manager : Céline Ribault ( Sunglasses )
 Développeur : Axel Chanfroy (Id Meneo)
 Production film : Raise Up Films (Aurélien Sallé)
 Studio Son : Interférence
 Photographe : Laurent Stinus
 Monitoring : MakeMeStats

Petit Papa Noël, la pub n’a pas été très sage cette année.

C’est bientôt Noël ! On aurait pu faire comme tout le monde : un best-of de nos campagnes préférées de l’année, des meilleurs vœux des agences, ou encore une compilation des meilleures pubs de Noël. Mais d’autres le font déjà très bien. Nous, au Jour Sans Pub, on est fous de publicité mais on aime aussi le poil à gratter.

Coca Cola Noël

Campagne « Make Someone Happy », Coca-Cola, 2015.

Début décembre, c’est le moment où les enfants s’empressent d’écrire leur lettre à Papa Noël. Ils doivent le convaincre qu’ils ont été sages avec leurs parents et bosseurs à l’école. En oubliant leurs pires bêtises ! Et tout ça pour recevoir les joujoux dont ils rêvent.

Pourtant j’en vois une qui reste en retrait : elle sait bien que cette année elle n’a pas été exemplaire. Et même si elle a été plutôt agréable, elle en a aussi fait voir de toutes les couleurs à ses petits camarades.

Alors, pourquoi la Publicité ne mérite-t-elle pas de cadeau cette année ?

Parce qu’elle arrive à nous faire croire que la Croix Rouge est raciste
C’est plus exactement la American Red Cross qui a provoqué un tollé en début d’année et qui s’est fait épingler par les internaute pour une affiche de prévention. Celle-ci mettait en scène les comportements à risque dans les piscines publiques. Problème : la majorité des dangers étaient provoqués par … des enfants métissés. Face aux commentaires choqués des internautes, la Croix Rouge Américaine s’est empressé de retirer l’image avant de s’excuser dans un communiqué.

American Red Cross racism

Parce qu’elle n’a pas encore compris que Internet est le meilleur moyen d’être détourné
Janvier 2016 voit débarquer sur les écrans la nouvelle campagne de Coca-Cola : Taste the Feeling. Une belle idée à première vue, qui permettait de rattacher la consommation du soda à des moments d’émotions des consommateur. Pari réussi, jusqu’au moment où Coca-Cola décide de laisser aux internautes la possibilité de créer leurs propres GIFs à partir d’extraits du spot TV : GIFtheFeeling. Le résultat était prévisible: la marque a reçu une flopée de détournements tous les plus décalés les uns que les autres. De quoi jouer dangereusement avec l’image de la marque !

Parce qu’elle veut nous faire croire qu’on a encore besoin de sexe pour vendre une voiture
On pensait que cette époque était révolue. Qu’on ne verrait plus une femme à moitié nue déguster sensuellement un yaourt. Ou se cambrer sur le capot d’un cabriolet. Mais il semble que l’on se soit trompé, aujourd’hui le sexe fait toujours vendre. C’est en tout cas ce que Audi veut nous faire croire dans le film de la nouvelle A1, imaginé par DDB Espagne. Parce que c’est bien connu : une voiture, c’est avant tout un lit qui nous emmène bien plus loin que nos rêves.


Parce qu’elle a essayé de nous vendre une collaboration entre Lidl & Paris Hilton
Le film est sorti cette semaine. On y voit la diva Paris Hilton faire son très grand comeback sur tout petit écran, pour présenter les nouveaux produits de sa marque. Et qu’est-ce qu’elle nous propose ? Des produits capillaires cheap destinés aux femmes. Cette campagne, à mi-chemin entre une image luxe et un positionnement bas de gamme, fais naître dans nos esprits un paradoxe immense. On ne peut cependant pas leur enlever la pertinence avec le repositionnement de Lidl. L’enseigne allemande, après avoir annoncé la distribution de caviar à 10€ pour les fêtes, cherche de plus en plus à se détacher de son étiquette de hard-discounter pour se diriger vers le chic du pauvre.

Parce qu’elle a voulu nous faire porter un pull moche … et copié !
Tout le monde a pu voir le super pull de Noël tricoté par  Buzzman et Rad. Bonne idée, à première vue, tant le pull de Noël ringard est devenu un phénomène de société. Et puis, quelle meilleure occasion pour Burger King que de voir se promener dans les rues des hommes sandwichs bénévoles. C’était oublier que Joe la Pompe ouvre l’œil, et ne fait pas de cadeau !

buzzman burger king

Bien sur,  la publicité est un peu le Bad Guy de la communication. Elle joue avec nos sentiments, nous retourne dans tous les sens avant de nous jeter. Mais on le sait bien, personne n’aime les gentils garçons !

N’oublions pas non plus que la publicité a son conseil de discipline, en tous cas en France, grâce au travail de l’ARPP. Alors, même si parfois des coquilles parviennent encore à passer entre les mailles des filets, le plus souvent, la pub se fait belle, efficace, pertinente, juste.

Et puis, tout le monde le sait,  le Père Noël offre des cadeaux même aux enfants qui n’ont pas été très sages.

SNCF Réseau, entre plume de phoenix et passage à niveau

Sur une échelle de 1 à 10, à combien évalueriez-vous le risque de passer à travers un passage à niveau lorsqu’il est fermé ? Les sensés répondront 10, quand les autres estimeront que ça dépend, parce que parfois on a le temps. C’est sûr que la question peut prêter à sourire. Malgré tout une remise à niveau par SNCF Réseau s’impose.

Découvrez Phoenix qui, comme son nom ne l’indique pas, est un cascadeur professionnel amoureux du risque. Après l’avoir entendu nous raconter sa carrière, on apprend que notre ami Phoenix n’est pas si fou qu’on pourrait le croire à première vue.

Dans toute sa raison, il sait bien qu’il ne pourra jamais renaître de ses cendres si un train le percute de plein fouet. Alors il s’arrête devant les barrières fermées du passage à niveau, parce que sa vie vaut plus que 2 minutes d’attente.

Phoenix SNCF Réseau

Vous l’aurez compris, la nouvelle campagne de prévention de SNCF Réseau se rapproche plus d’une problématique de sécurité routière que d’un appel à l’achat de billets à prix réduits. On est tenté de se dire que « c’est beaucoup d’efforts pour un si petit problème », ou encore que « de toute façon moi je n’ai pas de passage à niveau sur ma route ». Malheureusement comme dans tous les accidents, il suffit d’une fois pour que ce soit celle de trop. D’autant plus que pas moins de 16 millions de véhicules traversent chaque jour les passages à niveau du réseau ferré.

C’est donc plutôt plaisant de voir que la SNCF n’hésite pas à mettre les petits plats dans les grands avec TBWA\Paris quand il s’agit de prévention et de sécurité routière. Le dispositif de campagne prévoit la projection du spot dans les salles de cinémas, idéalement placé avant les films dans lesquels jouent souvent de nombreux cascadeurs. Timing parfait.  La campagne est également relayée à travers un spot radio diffusé sur les 9 chaines les plus écoutées en France.

Pour boucler la boucle, cette campagne a été dévoilée à l’occasion de la 9ème journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau. Accompagnée d’un site sur lequel on retrouve des vidéos de prévention décalées, mais pour autant super efficaces.

Faire naître de l’intérêt pour un sujet méconnu et sous-estimé, le pari est rempli par SNCF Réseau et TBWA\Paris.

QUI A FAIT QUOI 
Agence : TBWA\Paris
Responsables Annonceur : Priscille Garcin, Matthieu Béjot, Virginie Vacheron
Responsables Agence : Brice Garçon, Marc Fraissinet, Patricia Zaharescu, Morgane Lejeau, Julien Etheredge, Aude Boyer, Othmane Aïdh
Directeurs de la Création : Benjamin Marchal et Faustin Claverie
FILM, RADIO & KIT DE COM
Conception et Direction Artistique : Morgane Alexandre et Sébastien Skrzypczak
CEO TBWA\Else : Maxime Boiron
TV Prod : Mathilde Nanot-Lachkar
Maison de production : Partizan
Réalisateur : Tom Noakes
Post production : TBWA Else / Élise Gamboa /
Son : TBWA Else / Olivier Lefebvre / Fabrice Pouvreau
DIGITAL
Directeur Artistique : Nicolas Barres
Concepteur Rédacteur : Jean-Pascal Ulmann
Motion Designers : Christophe Courty, Pierre Bouquet

 

Ca vient de tomber, le 16 juin 2016

Greenwashing en cascade pour EDF

En assimilant un réacteur nucléaire à une cascade d’eau dans une insertion presse, le leader français de l’énergie commet un nouvel acte de greenwashing…

Est-ce la perspective de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim qui rend EDF si peu respectueux des règles déontologiques de publicité responsable pourtant acceptées par l’ensemble de la profession ?

Source influencia.net

Snapchat va introduire de la publicité au sein de ses « stories »

L’application de messagerie éphémère accélère sur la publicité en insérant des contenus sponsorisés au sein des « stories », ces contenus visuels disponibles 24h. Des annonceurs tels que Universal Pictures, Warner Bros et Verizon testent ces nouveaux outils publicitaires.

Source offremedia.com

L’ADEME et Qu’est-ce qu’on fait?! joignent leurs forces pour une alimentation durable

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) et QQF (Qu’est-ce qu’on fait ?! le nouveau média qui traite des grands enjeux sociétaux), s’associent pour une information positive sur nos modes alimentaires. Dans le cadre de la campagne #CaSuffitLeGachis, l’ADEME et QQF aident à comprendre pourquoi et comment mieux manger, en gaspillant et en polluant moins.

Source QQF.fr

Record aux Cannes Lions avec 43 101 dossiers déposés

Les Cannes Lions, qui démarrent lundi, enregistrent près de 3 000 candidatures de plus que l’an dernier aux prix décernés. Le nombre total est de 43 101, en hausse de +7% par rapport à l’édition passée. 18 des 24 catégories sont en hausse. La catégorie la plus représentée reste l’outdoor avec 5 365 dossiers (en hausse). La catégorie entertainment (brand content) progresse de +32%.
En baisse, la catégorie Cyber Lions, le print et publishing et les médias qui passent sous les 3 000 candidatures.

Source offremedia.com

Creative Awards by SAXOPRINT : Les noms de tous les lauréats enfin révélés…

Hier soir, avait lieu la remise des prix des Creative Awards, à « La Gare » un restaurant du 16ème arrondissement de Paris. De nombreuses personnalités du monde des medias, de la communication et l’environnement se réunissaient pour remettre les trophées aux lauréats des Creative Awards. Ce prix, créé en 2014 par l’imprimeur en ligne SAXOPRINT récompense, chaque année, les meilleures créations de sensibilisation à une grande cause.

Source CB News

Avec SNCF Intercités et TBWA\PARIS, il est vraiment temps de vous faire de nouveaux souvenirs.

C’est drôle, avec les vieux souvenirs, plus on les raconte, plus ils ont tendance à changer, s’enjoliver, s’exagérer jusqu’à devenir complètement farfelus. Pourtant il est si facile de se faire de tous nouveaux souvenirs avec des billets Intercités à partir de 15€ toute l’année. C’est le sens du nouveau film publicitaire imaginé par TBWA\PARIS et réalisé par Henry Schofield (Caviar Production) pour SNCF Intercités.

Source : Communiqué de Presse

Carambar crée des blagues pour chaque commentaire sur Facebook

Vous le savez : chez Carambar, la blague, c’est une vraie religion. À l’occasion du baccalauréat, la marque a eu l’idée de faire passer à son community manager le « Blagualauréat ». Le principe est simple : de 15h à 19h, le CM de Carambar a pour mission de créer une blague par rapport à chaque commentaire posté sur le statut du « Blagualauréat ».

Source creapills.com

Buzzman invente le plus long Canvas Facebook pour Orangina

Pour propulser sa version zéro, Orangina, pour sa première opération avec Buzzman, a choisi de créer le plus long Canvas Facebook de l’univers. Il s’agit de retrouver une bouteille dans l’espace. Après tirage au sort, le vainqueur remportera un voyage suborbital (c’est sans doute une blague). La marque avait déjà, dans le lointain 20ème siècle, utilisé l’espace comme terrain de jeux.

Source cbnews.fr

Doctissimo développe une plateforme dédiée à la santé connectée avec Terraillon

Doctissimo (Lagardère) a développé un espace digital sur-mesure pour Terraillon. Il est alimenté par de nombreux contenus utiles, divertissants et autour de la santé et du bien-être connectés (articles, diaporamas, recettes, quiz, sondages et jeu concours…).
Source offremedia.com

Les pubs vidéos les plus vues sur YouTube

A l’approche des Cannes Lions, Google a dévoilé son classement des publicités les plus populaires sur YouTube, le « Cannes to Cannes Ads Leaderboard » 2016 (mars 2015 à avril 2016, dans le monde entier). L’humour est à l’honneur dans ce classement, avec les publicités de Clash of clans et Skittles.

Source cbnews.fr

Les podcasts : un média d’avenir selon Slate

Dans l’univers web, où la rapidité de l’information prime sur l’attention, les podcasts proposés par Slate sonnent comme une douce parenthèse.  « Aux Etats-Unis, la question du podcast en tant que média se pose constamment », explique Charlotte Pudlowski, rédactrice en chef adjointe de Slate.fr. « Il y a, avec ces émissions audio, quelque chose de fort, de fédérateur ». Pour les équipes, c’est une évidence : le format a de l’avenir.

Source: ladn.eu

Les Chatons d’Or 2016 entrent dans l’arène

D’années en années, Les Chatons d’Or prennent du poil de la bête. Le festival tourné vers l’avenir de la création publicitaire veut aujourd’hui redonner ses lettres de « nobilitas » à la pub. C’est l’année du latin qui, selon les lois de l’harmonie, donne statut et de la richesse aux mots et aux images. Enfin un événement publicitaire digne des anciens !

Les Chatons d'Or 2016

« Nous avons un chaton »

Pour sa 5ème édition, les Chatons d’or, le festival ouvert aux idées qui font avancer les idées, a décidé de se mettre à l’heure de l’histoire. La grande histoire. Avec le latin comme langue officieuse, la volonté, cette année, est d’invoquer les gloires d’hier pour mieux déceler celles du futur. Comme chaque année, un jury d’exception a été convié dans les gradins pour lever ou baisser le pouce devant les performances des gladiateurs-créatifs.

Les Chatons d'Or 2016

« Plus vite, plus haut, plus miaou »

L’envoi des candidatures se fera du 5 avril au 13 mai 2016 directement sur le site des Chatons d’Or. Ceux qui sortiront victorieux de ce 1er round se retrouveront pour être couronnés de laurier le 1er juin au Bobino. L’occasion idéale pour les jeunes athlètes de la création de se faire remarquer par les dieux et déesses de la pub !

Les Chatons d'Or 2016

« Les chatons sont dans le vrai »

Mais ne vous y trompez pas, sous ses airs de minet, le festival accueillera une compétition des plus rudes ! Pas moins de 1000 créations ont été reçues il y a 2 ans, et 2000 l’année dernière. Il va donc falloir faire preuve de créativité et de pugnacité pour atteindre les plus hautes marches du podium.

Comme tous les ans, Le Jour Sans Pub est partenaire des Chatons d’Or. Forte de ses nombreuses victoires dans différentes arènes, Babette Auvray-Pagnozzi fera partie du Jury Pro « Directeurs de Création » et participera activement à dénicher les prodiges de demain ou les perles rares, aux côtés de Christophe Coffre, Cedric Gueret, Jean-Christophe Royer, Jean-François Goize, des DC renommés de grandes agences telles que Havas, Publicis, DDB, BETC ou encore TBWA. Pour accompagner ces grands guerriers de la création publicitaire, on retrouvera également les « Journalistes et Influenceurs » et les « Annonceurs, écoles et institutions ». Et bien évidemment, le papa des Chatons, Laurent Allias, avec Poushok, qui ronronnera de plaisir.(Le chat, pas son maître).

Les Chatons d'Or 2016

« Les Chatons, nés pour créer. »

Alors, petits minous et gros matous, sortez vos griffes et soyez prêts à dire: Veni, miaou, vici !*
*Je suis venu, j’ai miaulé, j’ai vaincu !

Foot Locker fait monter la température avec BBDO Paris

Vous pensiez avoir connu le début d’année le plus froid jamais vécu ? Soyez rassurés, car Foot Locker et BBDO Paris vont mettre le feu au mois de février !

Foot Locker The hottest month of the year « The hottest month of the year », voici la campagne qui va réchauffer le quotidien des  Sneakers Addict ! Foot Locker, le leader américain de la distribution de vêtements et chaussures streetwear, nous fait découvrir tout au long du mois de février pas moins de 100 paires de sneakers exclusives de grandes marques. Pour accompagner l’opération, un nouveau film imaginé par BBDO Paris sortira tous les 3-4 jours sur les réseaux sociaux, nous montrant les instants forts du quotidien mouvementé des fans de baskets. Les situations mises en scène sont bien ancrées dans notre quotidien, traitées avec énormément d’humour et surtout une bonne dose d’autodérision.

Quand ta paire favorite n’est plus disponible, quand tu rentres après une journée de shopping, quand tu dois faire de la place dans ton placard pour tes nouvelles sneakers, etc… Autant d’insights consommateurs mis en scène dans cette série de films de 15 secondes complètement décalés. Evidemment, la boucle de la « coolitude » n’aurait pas été bouclée si Foot Locker n’avait pas exploité le plus populaire des formats d’image : le GIF.

Foot Locker The hottest month of the year

Que celui ou celle qui n’a jamais été « tagué(e) » par un proche sur une image brocardant ses travers me jette la première pierre ! Oui c’est vrai, ce type de contenu bénéficie très souvent d’un fort potentiel de viralité sur les réseaux sociaux, et nul doute que Foot Locker l’a bien appréhendé à travers cette campagne qui comprend et exploite la passion de la cible des 16-25 ans, férue de sneakers et très active sur les réseaux sociaux. Le format choisi joue sur leurs émotions, les amuse et leur permet ainsi de s’identifier facilement aux protagonistes. La marque démontre au Sneakers Addict qu’elle l’aime, en lui offrant un mois de février plus chaud que jamais !

Foot Locker The hottest month of the yearVéritable « Fashion Month », Février est, au même titre que Septembre, un temps fort pour le secteur de la mode. L’année dernière déjà alors que le budget Foot Locker venait de lui être attribué, BBDO Paris avait imaginé un dispositif basé sur le concept des Sneakers Addict. La campagne intitulée « Trending in New York, Already at Foot Locker » faisait référence à la passion des New-Yorkais pour leurs baskets. Les Etats-Unis et le streetwear étant très aspirationels pour la cible, les retombées positives avaient assuré le succès de la campagne.

Avec cette nouvelle campagne pour les 16-25 qui se sentent bien dans leurs baskets, Février sera le mois le plus chaud de l’année !

Qui a fait quoi ?

Annonceur : Foot Locker EUROPE
Agence Europe : BBDO PARIS (CLM BBDO et Proximity BBDO)
Campagne : « The Hottest Month of the Year»
Clients : European Brand Communication, Foot Locker Europe
Directeur Général Proximity BBDO : Emmanuel Devezeaux
Directeur commercial CLM BBDO : Nicolas Carlotti
Chef de Publicité : Lucie Lavrard
Directeur de la création : Matthieu Elkaim 
Créatifs : Clément Payen (DA) & Linnea Kavsjo (CR)
TV Prod : Florence Pottiee-Sperry
Maison de production : Caviar
Réalisateur : Benjamin Meje et Jean-Philippe Chartrand
Exec. Producer: Florence Jacob
Line Producer: Lidwine Chudy
Post Production: Nightshift

AdopteUnMec prend la parole sans dire un mot

Pour une marque comme pour tout un chacun , quoi de plus gratifiant que de ne plus avoir à s’annoncer lorsqu’on arrive quelque part ? Dans sa nouvelle campagne, le célèbre site de rencontre AdopteUnMec rejoint le club très select des marques qui peuvent se permettre de communiquer sans un mot.

Adopteunmec 2015 2016
L’affiche est simple, elle donne même des envies d’un « ailleurs » sentimental. Et si le logo  AdopteUnMec apparaît, il constitue à lui seul le visuel principal du print, comme une promesse faite aux femmes de trouver l’âme soeur (ou plutôt l’âme frère). On peut voir affichés sur les quais de métros, sur un fond de flore tropicale aux tons violacés, un homme tombant dans un caddie poussé par une femme.

Finies les photos d’hommes classés par styles comme dans un rayon, passant des barbus aux rockeurs, des sudistes aux bricolos ou aux bohèmes. Ici, la place est faite au concept de la marque qui transparait dans son logo et se résume en une phrase : « Le client est roi, et en l’occurrence, il est reine. » Mesdames, à vous l’honneur !

Adopteunmec 2015 2016

Le film quant à lui est encore plus disruptif. On nous montre, pendant une minute, un enchainement d’images issues d’archives de la culture populaire et montées en rythme sur un fond de musique électronique. Cette première partie ressemble à s’y méprendre à un lavage de cerveau : les images sont spectaculaires et défilent à une vitesse folle, sans nous proposer quelconque rapport direct avec la rencontre entre une femme et sa moitié.

A la suite de cette épopée visuelle qui nous laisse bouche bée, l’on retrouve deux jeunes amants, tous droits sortis de leur bal de promo des années 70. L’homme tente une approche timide, situation bien connue face à une personne que nous souhaitons embrasser. Et d’un coup la femme à ses côtés prend la situation en main et lui saute dessus pour l’embrasser avec fougue sur le canapé parental. Quelle happy end ! Le logo AdopteUnMec vient clôturer le film sans autre indication. Sans nom, sans adresse de site ou signature de marque.

Adopteunmec 2015 2016

C’est une communication osée que tente ici AdopteUnMec, tant elle diffère de ce que la marque avait l’habitude de nous proposer. De l’ultra-personnalisation dans la recherche, le site de rencontre passe aujourd’hui  sur le terrain des émotions, là où les sensations se chevauchent pour nous procurer des frissons. Nul doute que pour se permettre de se dispenser de tout argumentation, AdopteUnMec doit être sûr d’avoir été adopté par le plus grand nombre. Ou d’avoir un symbole fort et unique qui ne se prête à aucune confusion.

Le caddie sera-t-il la nouvelle virgule de la consommatrice d’hommes ?

Josiane nous met les bons mots à la bouche

Avis aux lecteurs, voici une liste de mots de pub à utiliser avec précaution.

poticheQue les créatifs consciencieux se réjouissent : il existe enfin un bouquin qui va leur apprendre à délimiter les frontières entre la liberté de création et les sujets sensibles. Publié par l’ARPP, à l’occasion de ses 80 ans de loyaux services, et sous l’œil attentif de Dominique Wolton (CNRS)« Avis à la pub »  retrace l’histoire des relations uniques et passionnelles entre les Français et la publicité et apporte une réflexion propre et nette sur le futur, à travers des propos de différentes personnalités.

Orchestrée avec humour par l’Agence Josiane, la campagne de lancement donne des formes sympathiques à l’éthique française et aux grands principes à respecter. Elle arrive à nous mettre les mots à la bouche et à changer la perception que nous en avons. En passant du coq à l’âne. Ou plutôt de la poule à l’alien ! 

poule alienSans oublier la potiche, le phoque, le costume, le digital. Et, pourquoi pas, les poils.
Le but ? Sensibiliser petits et grands de pub, tout en apportant une touche de légèreté à un sujet qui reste, malgré tout, très sérieux.

Visuel2L’idée est forte, l’ensemble est cohérent, et les visuels impactants. Ajoutez à tout ça des mots de pub drôles et une direction artistique efficace, et on comprend pourquoi la campagne nourrit aisément le sujet en lui donnant une dimension décalée et pédagogique.

Pourtant le coup de cœur du team du Jour Sans Pub va à l’annonce de la langue. Peut-être parce qu’il n’est pas sans rappeler Langue de Pub, le livre de Babette Auvray-Pagnozzi, ce véritable kit-de-survie dédié aux jeunes pousses de publicitaires.

langue de pubPetite léchouille (langue oblige) ou bien simple clin d’œil ? En tous cas, nous, ça nous a beaucoup plu.