Coca-Cola affiche des couples homo et se fait boycotter en Hongrie.

Coca-Cola affiche des couples homo et se fait boycotter en Hongrie.

Coca Cola fait scandale en Hongrie. 

« Love is love ❤️ ». Voici le slogan de la campagne d’affichage Coca-Cola en Hongrie lancé à l’occasion du festival Sziget qui débute en aout chaque année et qui promeut un « environnement où nul ne peut être discriminé ou insulté en raison de sa couleur de peau, de sa religion ou de son identité sexuelle ».

« Zéro sucre, zéro préjugé” et le hashtag sur fond de drapeau arc-en-ciel.

Les affiches qui affichent la sympathie pour la cause LGBT sont visibles dans les rues de Budapest ainsi que dans plusieurs gares, d’après les médias locaux et ont mis le feu aux poudres, dans un pays où l’homophobie demeure vive. La Hongrie interdit le mariage homosexuel et l’homoparentalité. Les couples homosexuels n’ont en plus de ça pas les mêmes droits que les couples hétérosexuels; ils ne peuvent pas faire l’armée ou donner leur sang.

Viktor Orbán, membre du parti conservateur Fidesz qui s’oppose au mariage gay, a appelé les citoyens hongrois au boycott de cette campagne publicitaire et István Boldog, député à l’Assemblée hongroise, sur son compte Facebook en partageant une photo du célèbre logo de la marque barré d’une ligne noire.

Le portail Pesti Srácok dénonce un“siège” du “lobby homosexuel”  tandis qu’un député proche du Premier ministre Viktor Orbán affirme boycotter la boisson tant que les affiches “provocatrices” resteront en place.

Le célèbre dramaturge ouvertement homosexuel Róbert Alföldi s’est également invité dans le débat en se mettant en scène sur Facebook avec une bouteille, bien qu’il soit peu consommateur de la boisson d’Atlanta, comme il l’indique dans son post. 

Sollicité sur l’affaire par le magazine d’opposition HVG, le parti Fidesz de Viktor Orbán s’est fendu d’une réponse sibylline : La Hongrie est un pays libre, chacun est donc en droit de décider s’il boit ou non du Coca-Cola.”

Coca-Cola semble bien déterminé à continuer sa campagne. La multinationale américaine a répondu à CNN en indiquant qu’elle partageait les mêmes principes que le festival Sziget et qu’elle se battait pour la “diversité, l’inclusion et l’égalité”.

“Nous croyons que les hétéros comme les homosexuels ont le droit d’aimer la personne qu’ils veulent, de la manière dont ils veulent”, a commenté la marque. 

Share Button

Laisser un commentaire