Dépasser les barrières de l’autisme avec des emojis

Dépasser les barrières de l’autisme avec des emojis

À l’heure où l’on vante la possibilité de transformer sa tête en chien sympathique depuis n’importe quel smartphone, l’utilisation des emojis dans la communication commence à arriver à bout de souffle.

Mais c’est avec une certaine fraicheur que BETC les a remis à l’honneur pour sa dernière campagne pour Agir et Vivre l’Autisme, une association qui œuvre dans l’accompagnement des personnes atteintes d’autisme de l’enfance à l’adulte.

Pour Hack For Good, compétition créative au bénéfice d’une cause, BETC et l’association Agir Ensemble ont voulu mettre en lumière les progrès faits en matière de communication, et les  nouvelles méthodes appliquées aujourd’hui qui sont encore trop peu connues du grand public.

Cliquer ici pour voir le film.

L’idée est de passer par un apprentissage auprès des enfants en faisant un travail d’association entre des mots et des images. Et c’est donc là que l’utilisation des emojis prend tout son sens, pour être cette fois-ci, non pas un artifice publicitaire mais bel et bien le cœur de la philosophie de ces méthodes appliquées par l’association.

Le message est porté par les influenceurs Hugo Décrypte (211k), Natacha Birds (110k) et Papa en Cuisine (5,3k) qu’on ne présente plus. Des youtubeurs venus d’univers différents mais réunis autour de ce projet. Puis s’en suivent des plans dans lesquels plusieurs personnes prolongent le message, sans dire un mot. Car oui, c’est sans aucune prise de parole, tout en images qui nous font comprendre le sens de ce film.

Nous utilisons tous quotidiennement les emojis pour illustrer nos émotions, nos envies, ce qui nous entoure, ce que nous faisons. Combien d’emojis que vous avez utilisés au moins une fois reconnaîtrez-vous dans ce spot ?

Ils sont devenus un outil de communication puissant, et omniprésent, sur les réseaux sociaux comme dans les rues, qui transcendent la barrière de la langue et des cultures. Mais aussi, comme nous le découvrons, les barrières de communication liées à des troubles, comme l’autisme.

Share Button

Laisser un commentaire