La Coupe du Monde se fait la malle avec Louis Vuitton

La Coupe du Monde se fait la malle avec Louis Vuitton

La Coupe du Monde est unique, c’est donc l’un des objets les plus précieux et convoités de la planète. Pour protéger et transporter en Russie ce trophée emblématique, Louis Vuitton et la FIFA ont dévoilé ce jeudi son écrin de voyage au sein de la somptueuse Maison Louis Vuitton.

Louis Vuitton FIFA
De gauche à droite : Philippe Le Floc’h, Franck Leboeuf, Michael Burke & Natalia Vodianova

On connaissait la Fondation, mais cette demeure-là repose sur de toutes autres fondations. Dans le centre d’Asnières, au bout de la rue éponyme, se cache la Maison Louis Vuitton. Véritable « coeur » de la marque, c’est le seul endroit au monde où l’on peut retrouver la maison de famille de Gaston-Louis Vuitton, sa terrasse fleurie et son mobilier issu du patrimoine de la marque. On aperçoit également, en s’aventurant dans le jardin, les ateliers de confection desquels sortent depuis 1859 les célèbres malles estampillées LV.

Maison Louis Vuitton
Cette histoire de voyage, écrite par Louis Vuitton depuis ses débuts, est racontée dans les allées du musée, juste derrière la Maison. On y retrouve toutes les malles iconiques de la marque, qui ont transporté depuis des décennies ce que le Monde avait de plus précieux.Un saut dans le temps vertigineux, juste un instant pour terminer une brochette de fruits qu’il restait dans l’assiette Louis Vuitton tendue par le serveur, et direction l’étage où la Coupe du Monde attend.

Maison Louis Vuitton

Louis Vuitton, la FIFA. L’élégance à la française, le football. Des assemblages qui peuvent laisser planer le doute. Et pourtant, les valeurs et les principes que partagent ces deux entités donnent le jour à une collaboration passionnante. Pour la 3ème fois, c’est donc Louis Vuitton qui a été chargé de réaliser l’écrin de voyage et de protection de la Coupe du Monde de la FIFA. 

Présentée par le champion 98 Franck Leboeuf, et la mannequin russe Natalia Vodianova, cette malle est issue d’une confection inédite : elle a été entièrement réalisée en titane, un matériau très dur à travailler qui représente à merveille les notions de robustesse, de modernité et de savoir-faire.


FIFA Louis Vuitton

Aux côtés de la Coupe du Monde se tient une énorme malle dans laquelle sont présentés des ballons. Michael Burke, CEO de Louis Vuitton, raconte alors que cette malle a été réalisée spécialement pour accueillir tous les ballons des différentes Coupes du Monde qui ont eu lieu depuis 1970.

Une collection unique qui symbolise toute l’histoire de la Coupe du Monde, ainsi que celle de tous les athlètes qui l’ont remportée. Philippe le Floc’h confiera : « Quand je vois cette malle, je ne suis plus le directeur commercial de la FIFA. Je redeviens l’enfant qui a vu ses idoles jouer avec ces ballons ».

C’est donc au-delà du sport, derrière les frontières de la mode, que se place cette collaboration. Car elle est avant tout une association d’idées, un mélange de valeurs que partagent les fans de sport et les férus de design, pour habiller le trophée qui pendant tout l’été sera le plus regardé du monde. Toujours dans cette dynamique, Louis Vuitton a présenté une collection capsule inédite reprenant les codes du célèbre ballon de football formé d’hexagones et de pentagones.

 Louis Vuitton FIFA

La Coupe du Monde c’est aussi ces moments de partage et de communion entre des univers qui souvent ne mangent pas à la même table. Elle « unifie le monde et rassemble les foules » pour Michael Burke et « elle nous montre que tous nos rêves sont réalisables » pour Natalia Vodianova, ambassadrice de l’événement. Et Franck Leboeuf de conclure : « Quand je croise des gens dans la rue, on me dit merci pour 98. Pas bravo, ni félicitations. Mais merci. »

Le trophée rentre dans son écrin, prêt pour la Russie, et Louis Vuitton pourra être fier d’avoir réalisé un magnifique carré pour la plus jolie Coupe du Monde.

Louis Vuitton FIFA

Et quelques photos en plus …

Maison Louis Vuitton

 

Maison Louis Vuitton

Louis Vuitton FIFA

(Photos © Mylène Guerrault & Clement Hellard – Le Jour Sans Pub)

Share Button

Laisser un commentaire