Je n’ai pas bien compris votre question

Je n’ai pas bien compris votre question

La recherche vocale va t-elle redéfinir les règles du SEO ?

Aujourd’hui les assistants vocaux font fureur. La recherche vocale s’en retrouvée boostée, le monde du web légèrement modifié et avec lui les règles du jeu. Des modifications qui poussent les éditeurs et référenceurs de sites web à se demander comment créer un site internet optimisé pour la recherche vocale.

Pourtant, il y a plusieurs années de cela, quand la recherche vocale est rentrée dans nos vies, alors qu’elle aurait dû bouleverser nos habitudes et révolutionner nos quotidiens, aucun changement n’a été observé. Les attentes et l’excitation étaient telles que les gens ne pouvaient qu’être déçus par ce nouveau gadget.

En bref, du bruit et de l’enthousiasme pour … un assistant vocal qui ne comprenait pas la moitié de nos requêtes et dont la réponse classique était “Je n’ai pas bien compris votre question”. Au moins avait-il l’avantage de nous faire rire lorsqu’il nous comprenait de travers.

Mais Siri et ses amis ne se sont pas arrêtés sur cet échec : leurs fonctionnalités et leur capacité de compréhension ont été renforcées. En 2016, Google a annoncé que 20% des requêtes réalisées sur l’application Google Now, lancée 4 ans plus tôt, étaient désormais faites par la voix. Un chiffre qui annonçait la progression et l’intégration lente mais sûre de la recherche vocale dans nos foyers.

Aujourd’hui, nous sommes en 2018 – oui, oui – et en 2 ans l’Intelligence Artificielle a connu des progrès aussi fascinants que effrayants. Des progrès qui permettent enfin aux assistants vocaux et à la recherche vocale de se propulser sur le devant de la scène.

Depuis, les progrès de Google Home, Siri, Alexa et Cortona sont flagrants. Malgré quelques petits bugs, les assistants vocaux répondent enfin aux attentes de leurs utilisateurs qui en font de plus en plus usage. D’ailleurs, au vu des chiffres actuels, ComScore estime que d’ici 2020, 50% des recherches seront vocales.

L’année 2018 serait-elle un nouveau tournant dans l’histoire du SEO ? La recherche vocale va t-elle redéfinir les règles du jeu ? Ou fait-elle simplement partie des tendances qui ne durent qu’un temps ?

Un changement comportemental…

Qu’il s’agisse là d’une tendance ou d’une révolution, la recherche vocale impacte et modifie le comportement des utilisateurs.

Pour les comprendre, il faut tout d’abord prendre connaissance des raisons qui poussent les utilisateurs à en faire usage ainsi que de l’utilité qu’ils y trouvent.

On remarque que la recherche vocale est essentiellement utilisée :

  • devant la télévision
  • sous la douche
  • avec des amis
  • en cuisinant
  • en exerçant une activité sportive
    Elle est principalement utilisée pour :

    • appeler quelqu’un
    • demander une direction
    • dicter un texte et rédiger un message
    • trouver des informations en travaillant
    • activer la lecture d’un titre musical
    • vérifier l’heure
    • trouver les horaires d’ouverture d’un magasin, ou les horaires d’une séance de film.

    Les adeptes de recherches vocales la trouvent plus rapide, plus pratique, plus précise : des informations qui laissent penser que la principale utilité de la recherche vocale est de pouvoir trouver de l’information tout en faisant autre chose. Tout le monde peut faire plusieurs choses à la fois. Si prendre une douche tout en cherchant la définition d’un mot sur Google n’était pas possible – ou du moins peu conseillé -, maintenant ça l’est.

    Une nouvelle façon de chercher l’information

    La recherche vocale modifie aussi et surtout la façon de rechercher une information sur internet.

    Hier encore, il était possible de deviner ce qu’un internaute taperait dans sa barre de recherche pour tomber sur un certain résultat. Aujourd’hui, les requêtes utilisateurs deviennent de plus en plus imprévisibles.

    Eh oui, avant il suffisait de trouver les mots-clés qui correspondaient à son secteur d’activité afin de se positionner dessus. On pouvait prévoir qu’un utilisateur taperait telle ou telle formule de mots clés selon ses besoins. Mais maintenant, il n’est plus question de mots-clés génériques, mais de phrases complètes, de requêtes précises, de questions.

    Les internautes font directement part de leur problématique à leurs assistants vocaux.

    Des attentes plus élevées

    Cette nouvelle façon de rechercher de l’information fait naître des attentes d’utilisateurs plus strictes:

    • Puisqu’ils formulent une requête précise, ils s’attendent à une réponse précise et complète.
    • En utilisant la recherche vocale, ils revendiquent leur capacité à être multitâches. Ils veulent donc avoir une réponse directe à leurs questions. Fini le temps où ils étaient contraints à choisir un résultat parmi les SERP sur leurs écrans. Ils veulent entendre la réponse la plus pertinente directement tout en ayant les mains libres.

    …Que les référenceurs doivent prendre en compte

    Bien entendu, en terme de SEO, le nouveau comportement des utilisateurs change la donne. Les référenceurs doivent s’adapter pour voir leur site gagner en visibilité.

    Plus de local

    Comme on le disait plus haut, beaucoup de requêtes vocales sont réalisées dans le but de trouver les informations pratique d’un certain magasin, d’un restaurant, ou des séances de cinéma.

    Pour apparaitre sur les résultats de ce type de requêtes il faut être localisé. Vous devez donc optimiser le référencement naturel local de votre site web. 

    Comment ?

    Commencez déjà par vous créer une page Google My Business, puis ajoutez vos informations pratiques sur vos réseaux et sur votre site. Pour booster encore plus votre SEO local, créez du contenu incluant des mots clés de lieu: le nom d’une ville, d’un quartier, d’un pays, d’une rue, où vous exercez.

    Plus de Mobile

    La recherche vocale n’est pas que locale, elle est aussi mobile !

    Rien de surprenant: avec Siri et ses amis, la plupart des requêtes vocales sont mobiles.

    Vous vous devez donc de porter une attention particulière à l’utilisation mobile de votre site web. Assurez-vous que votre site est responsive, c’est à dire que son design s’adapte aux écrans mobiles. Puis veillez à ne pas dépasser un certain nombre de caractères lorsque vous renseignez vos balises title et vos meta descriptions. Enfin, vérifiez la vitesse de chargement d’un site web. Une vitesse trop faible découragera les mobinautes qui n’attendront pas plus de 3 secondes avant de quitter votre site internet.

    Si votre site est lent, vos balises trop longues et le design non responsive, vous verrez votre taux de rebond croître et votre SEO chuter. Et ce, qu’il soit question de recherche vocale ou non.

    Les mots-clés génériques: aux oubliettes ?

    Puisque les requêtes utilisateurs deviennent de plus en plus imprévisibles, il est nécessaire de revoir sa stratégie de mots-clés. Le contenu attendu par les amateurs de recherches vocales est un contenu orienté vers des problématiques et non vers des mots clés. Ainsi, il vous faut vous positionner sur des mots-clés de longue traîne.

    La longue traîne est composée de l’ensemble des mots et expressions clés à faible ou moyen trafic. Bien souvent ce sont des termes utilisés dans les requêtes vocales.

    Pour se positionner sur ces expressions de longue traîne, il suffit d’appliquer les même techniques qu’avec les mots-clés génériques. À savoir: inclure ces termes dans ses balises, dans ses contenus, utiliser le champ lexical qui en découle, etc …

    Pour trouver ces expressions, il existe de nombreuses techniques comme s’aider d’outils du même genre que AnswerThePublic.

    Un conseil: créez une page FAQ et alimentez-là. Cette page, ne recensant que des questions précises, il y a de grande chance qu’elle comporte plusieurs expressions de la longue traîne.

    Le graal : la position zéro !

    Les nouvelles exigences d’utilisateurs, et notamment ce désir d’obtenir une réponse directement formulée par l’assistant vocal, rendent la fameuse position Zéro encore plus intéressante.

    Se retrouver en position zéro, c’est voir une partie de son contenu figurer avant le premier lien présenté par les SERP. Obtenir cette position permet lors des recherches vocales d’être directement cité par les assistants vocaux en guise de réponse.

    Bien entendu, pour cela, il vous faudra créer un contenu qui corresponde parfaitement à la requête de l’utilisateur. Pour cela, pas de secret: un contenu optimisé pour le SEO, complet, bien rédigé et contenant plusieurs mots et expressions clés spécifiques.

    Notre astuce: optimisez le chapô de vos articles. Faites en sorte d’inclure vos mots-clés dans les 100 premiers mots de votre article. Utilisez votre chapô pour répondre à votre titre de contenu ou pour définir le terme clé présent dans votre titre.

    La recherche vocale: un aperçu du SEO futur ?

    Toutes ces informations sont très intéressantes, mais cela ne répond pas à notre question: la recherche vocale est-elle le futur de la recherche sur internet ?

    Et ne va-t-elle pas chambouler et bousculer le SEO tel qu’on le connaît.

    Si l’utilisateur ne prend plus la peine de choisir un lien parmi les pages de résultats de recherches, est-il vraiment utile de vouloir passer de la troisième à la seconde pages ? La visibilité des sites positionnés en seconde ou troisième place ne se retrouve t-elle pas banalisée ?

    C’est une excellente question quand on sait que nombreux sont les responsables de sites internet qui redoublent d’efforts pour atteindre les trois premières positions Google sur leurs mots-clés.

    La recherche vocale va t’elle rendre ces efforts vains et n’offrir comme seules opportunités de visibilité la position zéro et les réseaux sociaux ?

    Quoi qu’il en soit, bien que la recherche vocale soit en pleine croissance, elle ne domine pas encore le marché. Par conséquent, elle n’implique que de petits ajustements à prendre en compte dans la définition de ses stratégies SEO.

    Pour conclure: revoyez vos stratégies, intégrez-y vos expressions de longue traîne et boostez votre site pour le SEO local et pour le mobile. Votre site sera ainsi parfaitement optimisé pour la recherche vocale.

Share Button

Laisser un commentaire