Prix EFFIE 2017, le fils caché de Monoprix et Rosapark ?

Prix EFFIE 2017, le fils caché de Monoprix et Rosapark ?

Rosapark et Monoprix nous apprennent qu’une belle rencontre suivie de quelques années de partage, de confiance, de fidélité, d’intelligence et de travail dans la bonne humeur, finissent par être plus que payants. Et c’est pendant cette édition du Prix Effie 2017, organisé par L’AACC, (Association des agences-conseils en communication) l’UDA (Union des Annonceurs) et leurs partenaires, qu’ils nous en ont fait la démo.

Plus de 32 milliards d’euros sont investis chaque année en France par les entreprises dans leur communication et celle de leurs produits. Combien sont vraiment efficaces?  Le prix Effie France est le seul prix qui récompense les annonceurs et leur agence sur la base de l’efficacité mesurée et prouvée de leur campagne de communication.

Prenons Monoprix, le grand gagnant de cette édition. Après des années de succès, la marque a été confrontée à l’arrivée massive d’offres spécialisées et à des investissements publicitaires de ses concurrents jusqu’à 12 fois supérieurs aux siens. Le ventes stagnaient et l’image vieillissait. Pour les 85 ans de Monoprix, Rosapark lui a donné un coup de jeune en concevant un dispositif de communication 360 autour de #LaitDroleLaVie ».

Sa « Stratégie de reconquête 2017 » passe d’un superbe film TV de 4 minutes – oui oui vous avez bien lu, 4 minutes – pour mettre en avant le lien affectif que la marque entretient avec ses clients, mais aussi par les célèbres petites phrases ainsi que par des actions pêchues pour dépoussiérer l’image élitiste de Monoprix tout en lui donnant de la fraîcheur.

Le tout sur un ton impertinent et léger, avec de l’humour et plein d’idées sympas et étonnantes comme l’achat d’un slip qui permettait de gagner un saut à l’élastique. Donc ce n’est pas qu’une campagne, mais tout un dispositif agile, malin et réactif qui a été mis en place, allant de la prise de parole sur les réseaux sociaux aux rebondissements sur des sujets d’actualité. Comme le Pokemon go ou l’Amazon Go, qui ont cartonné. Ou la belle campagne d’affichage dans le métro et même le nouveau programme de fidélité -une véritable réussite- qui a donné plus de crédit à leur carte.

Beaucoup d’affect, de proximité, d’actualité, qui ont recréé une relation plus proche, plus actuelle, plus complice avec ses clients. Le tout pour un budget média « De 1 à 10 fois inférieur à celui de ses concurrents ». Avec une hausse de 2,5% de son chiffre d’affaires entre mars 2016 et mars 2017, une augmentation de 5% de la fréquence des visites en magasin, et un gain de 3,3%  de nourriture acheté.

Il faut le reconnaitre, nous, les créas, nous oublions souvent que dans notre métier l’artiste est aussi marchand. Le Prix Effie est là pour nous le rappeler. Et si certains pensent que pour vendre il faut-il renoncer à être créatifs, cette année, plus que jamais, l’agence Rosapark nous a montré que c’est faux en faisant rimer créativité avec efficacité.

Rosapark est partie avec le Grand Prix EFFIE 2017 pour son client Monoprix ainsi que 2 Gold pour Monoprix et la campagne Easybreath pour Tribord, la marque des sports d’eau de Decathlon. Et le titre de l’agence la plus efficace de l’année.

Ce qu’il faut retenir du Prix Effie de cette année, c’est que la fameuse phrase « quand on a pas d’argent on a des idées » est « vraiment vraie », qu’on peut être poète et marchant à la fois, que la fidélité et le partage sont payants, que l’humour provoque de l’amour et que quand l’Annonceur et l’Agence vivent une belle histoire qui se prolonge dans le temps, ils finissent par accoucher des prix.

Pour avoir le Palmarès complet et tous les détails, cliquer ici

Et pour vivre quelques instants en live  et écouter une rapide ITW c’est par là:

Rosapark : Lancé en 2012 par Jean-Patrick Chiquiar, Gilles Fichteberg et Jean-François Sacco, Rosapark c’est une agence senior, super agile, créative, 
entièrement décloisonnée et très proche de ses clients.
Share Button

Laisser un commentaire