La Bed Generation

La Bed Generation, génération horizontale ?

Les générations aujourd’hui, c’est un peu comme la vieille base-line du liquide vaisselle « Paic citron »: quand il n’y en a plus, il y en a encore !
On croyait avoir touché à la fin avec le X, le Y et le Z, et nous voilà qu’on nous parle d’une nouvelle génération : la « Bed generation ».

Elle sort d’où, celle-là ? Eh bien, d’une sérieuse étude européenne One Poll pour Casper, une start up américaine qui veut « disrupter » le marché de la literie et qui a interrogé 5.000 adultes au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Autriche et en Suisse sur leur rapport au sommeil.

Le lit serait devenu un lieu incontournable du bonheur pour la plupart des Européens. On se dit que, bien évidemment, avec la population vieillissante, le lit est devenu le refuge préféré des mamies et des papys. Eh bien, pas du tout !  Ce sont les jeunes de moins de 25 ans qui font dodo les premiers (32 % se couchent avant 22 heures).
Les jeunes feraient la sieste pendant que les petits vieux font la fiesta ? N’exagérons rien… ils se couchent tard.

Dans cette ère d’incertitude, le lit est devenu une échappatoire. 15 % d’entre eux déclarent qu’ils mettraient de côté leur vie sociale pour passer plus de temps sous la couette.

Le bonheur est donc dans le lit ? Il parait que oui. Un tiers des personnes interrogées pendant cette enquête déclarent que le lit est le lieu où ils se sentent le plus en sécurité et où ils sont le plus heureux.

Il y a le « petit-déj’ au lit », ça on connait, il depuis toujours dans les habitudes des français (54%), mais aussi le déjeuner-goûter-dîner rapide au lit avec les snacks (31%),  l’inénarrable jambon beurre à toute heure de la journée ou le vrai festin de minuit (27%) en rentrant de soirée.

Parmi les Européens, ce sont Les Français sont les plus malheureux à l’idée de quitter leur lit : 81% vendraient corps et âme pour rester sous la couette surtout le lundi matin, quand le réveil sonne, 28% d’entre-deux renonceraient, incroyable mais vrai, à leur smartphone, 32% se déconnecteraient de leurs réseaux sociaux, tandis que 8% passeraient à côté d’une promotion.

Sous la couette, c’est plus  chouette

La « Bed Generation » passe plus de temps que jamais au lit, mais pas forcément pour dormir : elle y mange, y travaille, crée, écrit (57 %), dessine (37 %), blogue (16 %), fait de la musique (19 %), crée des recettes (10 %), code (11 %). Certains réservent leurs vacances (20%), font du lèche-vitrine ou du e-shopping (25%), des rencontres en ligne (10%), ou planifient un dîner (12%).

Travailler depuis son lit devient de plus en plus populaire et pour de nombreuses raisons : On s’habille comme on veut (47 %), on peut dormir quand on veut (37 %), mais surtout, on est au calme (49 %).

Certains déclarent travailler adossés à leurs oreillers (29 % tous âges confondus),  les plus âgés aiment y lire des livres, magazines et journaux ou écouter de musique et, à un degré moindre, de la radio (50 %).

Et le couple dans tout ça ?  7 % des Français recherchent un nouveau partenaire sur les sites de rencontre dans leur lit, tandis que 38 % pensent qu’il s’agit de l’endroit idéal pour partager un moment avec leur conjoint. Mais attention, il faut se tenir à carreau quand on partage son lit : 27% des personnes sondées se déclarent prêts à botter leur partenaire du lit s’il-elle tire trop la couverture à lui/elle, au sens propre. Même sentence pour ceux qui parlent dans leur sommeil (17%), qui sont trop câlins, façon “pot de colle” (ou au contraire pas assez câlins (11%).

Chez Casper on se frotte les mains, ils pourront vendre tous leurs matelas moelleux, oreillers et draps haut de gamme, et peut-être même aux agences de pub pour permettre à leurs créas de travailler en caleçon, dans la paix et le bonheur et de faire des campagnes de rêve. En panne d’idées ? Au lit !

*Méthodologie : Le rapport « Generation Bed » a été commandé par Casper et conduit par One Poll en interrogeant 5000 adultes entre 20 et 45 au Royaume-Uni, France, Allemagne, Autriche et Suisse.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

Laisser un commentaire