Sup de Pub : comment pros et élèves voient l’avenir ?

Ils sont en 4e année à Sup de Pub. Ils se destinent à être CR ou DA. Aujourd’hui c’est le Book day et ils sont venus, le cœur battant, montrer leur dossier à des pointures du métier. En ouverture, une conférence des Entremetteurs sur une tendance inéluctable de révolution structure : l’avancé du freelancing et la nouvelle manière d’envisager le travail.

Entre deux entretiens, ils se confient au Jour sans pub : quelle est l’agence de leurs rêves ? Comment ils voient leur avenir. En agence ou en free-lance ?

De leur côté les Directeurs de la Création disent ce qu’ils pensent de deux affirmation de Gabriel Gaultier et Stéphane Xiberras: « les écoles de Pub formatent trop » et « à l’avenir les meilleurs créas seront en free-lance »… Où l’on découvre que le formatage n’est pas forcément celui que l’on croit. Et qu’il y a de plus en plus d’excellents créatifs qui choisissent d’être free.

Alors que les jeunes rêvent d’entrer en agence, celles-ci faisant évoluer les modèles économiques, vont voir leur taille se réduire tandis que le freelancing va se développer.

Avec Eric Hélias (Byideas), Stéphane Gaubert (Fred & Farid), Fabienne Fiorucci et Damien Foui  (Darewin), Sylvain Louradour (Netexplo Observatory), Marine Arnstam (Mediaprism), Olivier Camensuli (Jésus et Gabriel), et des élèves de 4e année de Sup de Pub.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *