Après la convention démocrate, le nouveau visage de la com politique

Après la convention démocrate, le nouveau visage de la com politique

07282016_Khizr_Khan_DNC_AP.2e16d0ba.fill-1200x630-c0Le mois de Juillet est peu propice aux nouvelles campagnes créatives, belles et/ou intelligentes. Bref, peu de choses à rapporter dans les colonnes du Jour sans Pub, sinon les distributeurs qui s’éclatent déjà sur leurs annonces « Back to School » et donneraient même le bourdon aux Juillettistes sur la route du retour.
De toute façon, les seules campagnes de communication fascinantes aux Etats-Unis ces derniers temps ne tournent pas autour de Mc Do, mais de l’autre Donald. Attention! Je ne parle pas des campagnes de pub – affligeantes – ni même de la rhétorique des slogans politiques qui mériteraient une thèse d’état à Paris-Sorbonne. Je ne vous dirai pas qui de Clinton ou Trump a fait le meilleur discours, ou qui de Michelle ou de Barack etc… Je ne commenterai même pas la robe blanche sexy de Melania vs le tailleur pantalon blanc d’Hillary même si j’en meurs d’envie.

De ce mois de GOP à Cleveland il y a 15 jours pour les Républicains et de Convention Démocrate à Philadelphie cette semaine, une intervention restera sans doute comme le symbole de la bataille des présidentielles américaines qui ne fait que commencer. C’était le 28 Juillet, quelques minutes avant que l’ancienne Première Dame des États-Unis entre dans l’histoire comme la première femme à être candidat officiel à la présidence. Si vous n’avez pas vu cette vidéo, je vous laisse en découvrir l’extrait le plus poignant.


Un père, une mère. Un fils héroïque de 27 ans qui a avancé vers un engin suspect et ordonné à ses hommes de rester en retrait, un capitaine de l’armée américaine parmi tant d’autres à avoir sacrifié sa vie en Irak et à avoir été médaillé à titre posthume… ce qui lui fait une plus belle boîte, mais une boîte quand même. La différence est que Humayun Khan est né dans les Émirats Arabes Unis et est musulman, l’un des 11 américains musulmans à avoir péri au combat depuis 9/11. 11 musulmans, certains diront que c’est suspect et que n’est peut-être pas beaucoup. À mes yeux, ce chiffre est, comme pour toutes les autres ethnicités et religions, 11 de trop…capthumayunkhanus-army_rev24095411925L’émotion de son père, sa colère contenue, son geste de tendre à Donald Trump son exemplaire de la Constitution Américaine… Certains pourront voir tout ça comme de la grosse ficelle de base, une manipulation scénarisée par le Parti Démocrate contre le candidat qui voudrait interdire les frontières aux musulmans et même aux ressortissants de pays « compromis » par le terrorisme islamiste comme la France. Néanmoins, à en croire les titres des journaux et les réactions en cascade, je vous le dis franchement, l’émotion, le story-telling authentique, ça marche du feu de Zeus !
Même Donald Trump en a été assez fumasse pour que, du haut de sa phallocratie affichée, celui qui a évoqué « le sang qui sort par tous les trous » d’une journaliste trop persistante s’interroge sur le silence de la mère – une mère qui, on l’apprendra plus tard, ne peut simplement pas évoquer son fils sans sangloter… Khizr Khan, son accent maîtrisé, son doigt accusateur pointé vers « celui qui n’a jamais rien sacrifié » et sa femme en hijab qui contient sa douleur, c’est l’Amérique de la campagne 2016, ses questionnements et ses enjeux.
« Toute ressemblance avec une campagne à venir dans un autre pays serait fortuite… ou pas ». Je vous dis tout ça alors que votre fils à vous a son sorbet au cassis qui lui dégouline sur l’avant-bras et hurle, l’ingrat, refusant catégoriquement d’aller dans l’eau parce qu’il n’aime pas le sable. Pourtant, ce qui se passera le 8 Novembre aux États-Unis aura des répercussions partout… C’est la raison pour laquelle j’ai eu envie de partager cette histoire avec vous comme si vous y étiez, sans d’autre intention politique que celle de montrer un bon coup de com quand j’en vois un. Et peut-être aussi pour annoncer aux copains et copines qui me lisent que je serai Américaine le 12 Août prochain. D’ici là, je dois me taper l’hymne américain par coeur, et ce n’est pas gagné…

Share Button

2 réflexions au sujet de “Après la convention démocrate, le nouveau visage de la com politique

    • Absolument. Jamais la constitution Americaine ne s’est si bien venue. J’ai passé sur les insultes de Trump à cette Famille de Golden Star – la médaille militaire emblématique des USA, mais le sujet ne fait qu’enfler depuis la publication de mon article avec même des ténors du parti républicain posant avec la constitution en main!

Laisser un commentaire