Calendrier Pirelli 2016, l’érotisme peut aller se rhabiller

Chaque année Depuis 1964 le calendrier Pirelli est attendu comme le défilé Victoria Secret ou le prix Nobel de la paix. C’est dire son importance. On y retrouve les Tops models au top de leur charme vus par les plus grands photographes. Enfin c’était le cas jusqu’ici.

Car aujourd’hui, Annie Leibovitz, la photographe choisie pour l’édition 2016, nous explique que Pirelli lui a demandé de «rompre avec le passé». «[Ils] ont suggéré l’idée de photographier des femmes remarquables ». On oublie donc les tops models et on met en avant une « femme… emblématique de la réussite professionnelle, sociale, culturelle, sportive et artistique »…

Et voilà le casting:

Des femmes remarquables vues par Annie Leibotivz © Annie Leibotivz
Des femmes remarquables vues par Annie Leibovitz © Annie Leibovitz

Yoko Ono (82 ans), la réalisatrice Ava DuVernay (43 ans), l’auteure et critique Fran Leibowitz (65 ans), Patti Smith (62 ans), l’ancien mannequin et femme d’affaire Natalia Vodianova (33 ans), l’artiste iranienne Shirin Neshat (58 ans), la collectionneuse d’art et présidente du MOMA, Agnes Gund (77 ans), la présidente du conseil d’administration de DreamWorks Animation Mellody Hobson (46 ans), la productrice de LucasFilm Kathleen Kennedy (62 ans), l’actrice et blogeuse chinoise Yao Chen (36 ans). La plus jeune étant l’actrice et blogueuse Tavi Gevinson (19 ans).

Dans cette prestigieuse et élégante galerie l’érotisme se fait bien discret. A l’exception d’une Serena Williams exhibant son dos musculeux, Amy Schumer, 34 ans est la seule à poser dénudée, encore que la pose joue la parodie de photo de charme.

En fait on verrait mieux ces portraits en Noir et blanc très classiques dans un rapport annuel.

Alors pourquoi cette révolution ?

Tiré à quelques milliers d’exemplaires, le calendrier n’est pas commercialisé mais offert aux clients importants ou à certaines personnalités. Est-ce à dire que ces clients sont aujourd’hui plutôt des clientes ? C’est peu probable.

En fait, Pirelli semble suivre le mouvement amorcé par Hugh Hefner qui à la surprise générale avait supprimé les photos nues dans Playboy. Le phénomène n’est donc pas isolé.

L’image érotique deviendrait-elle vulgaire, dégradée par sa banalisation voire dégradante ?

Certes la femme promue aujourd’hui dans les médias est celle du Womens forum ou du club Génération Femmes d’Influence : une femme qui réussit. Mais est-ce le lieu pour nous rappeler qu’à l’instar de Camille Claudel ou de Marie Curie, les femmes sont capables de grandes choses ? Pas sur.

Et à l’heure où l’homme accède enfin à l’égalité en posant également nu sur des calendriers, imaginez mesdames qu’on mette des patrons du CAC 40 en costume trois pièces sur le calendrier des Dieux du stades !?

Vous préféreriez la photo de Balladur en costume ou ce dieu du stade ? Photo Fred Goudron
Vous préféreriez la photo de Serge Dassault en costume ou ce dieu du stade ? Photo Fred Goudron

Alors on espère que Pirelli va recouvrer ses esprits pour l’édition 2017.

On ne sait pas si la femme est l’avenir de l’homme, mais en tout cas, habillée ou pas elle semble bien être l’avenir du pneu.

Share Button

2 réflexions au sujet de “Calendrier Pirelli 2016, l’érotisme peut aller se rhabiller

  1. Excellente conclusion. Perso, j’en ai un peu marre des calendriers de gens à poil, je préfère celui de la Poste avec des petits chats ou celui des pompiers qui sont très classe en uniforme. Le nu dupliqué à l’envi ne me fait pas envie. Tant mieux si les calendriers de rugbymen posant avec à peine un essai entre les deux piliers, aident à la libération de l’homme. Et ras le bol de la beauté érigée en qualité première. On attend le calendrier Pirelli avec des orang outangs pour lutter contre l’huile de palme et les méfaits du cahoutchouc brûlé.

Laisser un commentaire