Jaywalker, le club qui marche en dehors des clous

Jaywalker, le club qui marche en dehors des clous

L’étude Gens de Com’/Gens Normaux commandée par le SNPTV, le Syndicat National de la Publicité Télévisée, l’a bien démontré : les publicitaires se plaisent à rester entre eux.
Si le festival annuel de la créativité, les Cannes Lions, leur permet de se retrouver dans un cadre idyllique tous les mois de juin depuis 1954, le petit monde de la pub ne possède pas son propre QG au quotidien. Du moins jusqu’à aujourd’hui. Car c’était sans compter sur Passage Piéton, une agence évènementielle parisienne habituée à sortir des sentiers battus.

12072761_10153553247957367_2461699149274732399_nFondée en 2005 par Frédéric Lambert et Vincent Quenor, l’agence revendique « une approche de l’évènementiel assez différente du marché ». Exit les cocktails presse et les séminaires d’entreprise, comme l’explique Vincent Quenor : « nous ne valorisons pas la production, le fameux serrage de boulons, mais le conseil et les idées créatives que nous apportons à nos clients ». Passage Piéton promet donc à ses clients des idées évènementielles fortes, à l’image du Barbie Be Super Tour qui a sillonné les routes françaises l’été dernier dans un camping-car aux couleurs de la célèbre poupée Mattel.

Pour incarner au mieux ce positionnement, Passage Piéton a entamé un virage depuis un an, un virage qui s’est traduit entre autres par un déménagement en mai dernier au cœur du Marais parisien. Après des recherches appliquées, le choix de Frédéric Lambert et Vincent Quenor s’est porté sur un bâtiment de la Rue Barbette. Un choix que Frédéric Lambert, le co-fondateur, justifie de la sorte : « Nous avons toujours cherché un endroit pour casser les codes. Un espace pour libérer notre créativité ». Et pour cela, quoi de mieux qu’un immeuble qui fut successivement couvent, bar clandestin et club SM ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Conscients du potentiel de cet endroit et à présent installés, les co-fondateurs qui, selon leurs dires « ont toujours quelques projets dans les cartons », ont décidé de faire de leur nouveau sous-sol un espace de rencontre privilégié pour annonceurs, agences, artistes et start-ups. Nom de code ? Le « Jaywalker », soit « piéton indiscipliné », une appellation qui promet des échanges non-conventionnels. Le principe ? Un club privé, qui accueille chaque jeudi ses membres, triés sur le volet. Jeudi dernier, soir de l’inauguration du club, les mystérieux membres se sont retrouvés autour de D-Vine, start-up incubée par Passage Piéton à l’origine d’une machine de dégustation, sorte de Nespresso du vin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous n’avez pas reçu votre carte de membre, n’espérez pas en savoir plus, car Frédéric Lambert et Vincent Quenor l’assurent malicieusement, « tout ce qui se passe au Jaywalker reste au Jaywalker… »

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.