Fifty Shade of Gleeden

Fifty Shade of Gleeden

Pluie de flèches et d’eau bénite sur Gleeden! Le site de rencontre extra conjugales s’est mis à dos les associations familiales catholiques (AFC) suite à une campagne d’affichage vantant ouvertement les mérites de l’infidélité. « Croque dans la pomme d’amour », susurre le serpent aux 2,3 millions d’adeptes !

blog-620x350

En septembre 2014, Les Précurseurs, un groupe catholique, font pression sur les réseaux franciliens et, une pétition de 20 000 signatures en main, réclament le retrait des publicités Gleeden.

Si l’article 212 du code civil fait de la fidélité un devoir mutuel, outrepasser ce devoir n’est plus une faute pénale depuis 1975. Il était donc impossible en théorie de retirer les affiches Gleeden, lesquelles ont pourtant bel et bien déserté les bus dans des communes comme Saint Germain et Poissy. Le maire de Rambouillet a lui-même demandé à Transdev le retrait des scandaleuses affiches. À Versailles, un nombre record de réclamations (500 en une semaine contre 900 par an d’ordinaire) a poussé Kéolis à en faire autant.

Black Divine, la société éditrice de Gleeden, est accusée de tacler le mariage et la bienséance. De son côté, Solène Paillet, la porte parole du site, invoque la liberté d’affichage et s’étonne de ces vives réactions compte tenu du fait que le site communique depuis déjà cinq ans.

gleeden-infidelite-reseaux-sociaux

L’infidélité existera toujours ; mais n’y a-t-il pas un danger à la porter au pinacle et à en faire la norme ? Question honnête à l’époque de ce qu’on pourrait appeler la « perversion mainstream » : expression qui a émergé du PAF à l’occasion de l’adaptation au cinéma de Fifty Shade of Grey – roman qui s’interrogeait sur la contractualisation de la fessée – et qui pourrait trouver une autre de ses incarnations dans le programme Adam recherche Eve, diffusé sur D8. En nous tendant ses pommes d’amour, Gleeden surfe sur cette tendance de la jouissance pour tous et tout de suite !

Gleeden-1

Appétissant ! Mais demeure l’impression tenace que l’autre n’est qu’une gourmandise, voire une prothèse ou un antidépresseur… « qui ne coûte rien à la sécu » , nous rassure-t-on malicieusement sur une autre affiche ! Seulement ça, ce n’est pas de l’amour ; c’est  plutôt du bouche à bouche !

Mais comme le montrent ces campagnes à l’humour acidulé, Gleeden ne s’en cache pas et joue ouvertement la carte de la duplicité, alternant âpreté et douceur du message. On ne sait d’ailleurs pas trop si l’on est dans le domaine de la tromperie ou dans celui d’une polygamie assumée et généralisée.

120604_gleeden_etrefidele

Qu’on le considère comme le leader des rencontres ou comme un dealer de solitude se jouant de l’ennui conjugal, Gleeden a semble-t-il réussi son opération de communication ! Si bien que la levée de boucliers des associations et des municipalités fait figure de simple baroud d’honneur.

On redoute simplement qu’à trop croire que les pommes poussent dans les supermarchés notre vision du monde finisse par se résumer à ceci :

Share Button

Laisser un commentaire