Ça sent le book chez Sup de Pub

Avez-vous déjà vu… des publicitaires aguerris passer un entretien de stage ? Patrice Dumas, expert en films pour Canal+, Bernard Naville, qui vient de donner naissance à Lafayette Agency, et Bruno Belhomme, fondateur d’une agence qui a du chien, se sont prêtés au jeu le temps de 3 vidéos pour annoncer le Book Day.

Ici, ce n’est pas de livre dont il est question, mais de portfolio, de doss’ ou encore de composit, véritable rite de reconnaissance dans le monde de la publicité. Car le 15 janvier dernier, l’école de communication Sup de Pub Paris a organisé son premier Book Day, une soirée où les étudiants créatifs ont eu la chance (ou la malchance, selon certains) de présenter leurs travaux à des directeurs de création, à l’initiative de Nicolas Cerisola, formateur en création publicitaire.

10363988_10152761716163089_7866801479951721047_n

Pour l’occasion, les étudiants Concepteurs-rédacteurs et Directeurs Artistiques de 4ème année ont été mis à contribution pour réaliser une campagne de (plus ou moins bons) jeux de mots sur un fond orange, qui a au moins le mérite d’accrocher le regard.

1 2 3 4

DSC_0148C’est Olivier Altmann himself, ancien Directeur de création monde de Publicis et depuis maintenant 8 mois de sa propre agence,  qui a parrainé et lancé cette première édition du Book Day.

Avec quelques conseils à destinations des futurs créatifs avant de se jeter dans la gueule du loup. Des conseils qui tombent sous le sens, comme celui de se renseigner sur une agence avant d’y passer un entretien car les agences non plus ne veulent pas être « qu’un numéro sur la liste »,  mais font souvent défaut lors d’entretiens. À l’instar de « l’expérience de vie » : avant de connaître le CV, Altmann veut connaître l’histoire de celui qu’il a en face de lui. Message bien reçu puisqu’au détour d’un couloir, on a pu entendre un étudiant disserter sur ses deux passions en guise d’introduction, à savoir les hamburgers et les lamas. Avant de lancer les hostilités, le DC gratifie d’une dernière exigence à avoir, à la fois envers soi-même mais aussi de la part du recruteur : la franchise.

DSC_0131

Une qualité appliquée à la lettre par les autres créatifs venus juger les travaux des étudiants de Sup de Pub : Olivier Desmettre (Publicis Conseil), Salomé Jestin et Charles-Henry Joyaut (Ogilvy & Mather Paris, Prix des jeunes créatifs Stratégies 2014), Florian Lausecker (Wunderman, co-fondateur de Fists & Lettres)…

10917853_919444184733704_4147816329323515667_n 10920922_919442581400531_745683597997051163_n 10922773_919442784733844_6243306262738744007_n 10941429_919442788067177_3959846607522843847_n

Malgré l’appréhension de se soumettre au jugement de publicitaires expérimenté, nul doute que le Book Day ai été très formateur pour ces jeunes créatifs qui ont apprécié l’opportunité. Et pas seulement à cause du champagne offert juste après.

 

Crédit photos : Nicolas Tath, Claire Massonnaud, Aurélia Joly
Share Button

Laisser un commentaire