Les Chatons deviennent matous

Hier soir, une vingtaine de Chatons ont été sacrés Matous lors de la remise de prix du Festival des Chatons d’Or, par des grand Ma(ni)tous de la pub et d’ailleurs.

La catwoman et mère de BETC, Mercedes Erra, Olivier Altmann, le lion qui se lance dans la jungle de la création de l’agence « Altmann+Pacreau », le tigre Pierre Berville, qui, après avoir déshabillé Myriam et vendu son agence à Grey est devenu rock’and roll, l’énergique Sébastien Forest qui fêtait hier les 16 ans d’Alloresto, le meilleur ami des flemmards, la force tranquille de Stéphane Martin, président de l’ARPP,  la pétillante Charlotte Bricard, journaliste et présentatrice de Culture Pub, Barka Zérouali directrice associée chez La Chose et présente sur tous les fronts, Pierre-Edouard Schmitt, le très connecté directeur de l’école IESA multimédia  Et la liste est encore longue.

Et bien sûr notre féline Babette Auvray-Pagnozzi, qui avait réuni ce jury créa d’exception et qui virevoltait sur l’estrade avec celui dont la crinière le prédestinait à présenter les Chatons d’Or, Laurent Allias… Un magnifique jury pour remettre 12 prix et 5 mentions lors de cette 3ème édition « engagée pour les idées ».

BB
Babette Auvray-Pagnozzi

Mercedes Erra, Pierre Berville, Laurent Allias

Une table ronde précédait la soirée, autour de Mercedes Erra, Olivier Altmann, Olivier Mathiot, le cofondateur de Priceminister et le photographe Sacha Goldberger et animée par Laurent Allias. « La nature d’une idée peut-elle changer la face du monde ? », vaste thème sujet au débat qui a beaucoup inspiré les interlocuteurs. Cette table ronde était également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les parcours pour le moins originaux de chacun, de la (courte) carrière de prof de français à la prépa vétérinaire (à vous de deviner qui est qui !), mais tous animés par un maître mot : l’idée. L’amour de l’idée, c’est bien ce qui réunit ces quatre enfants de la pub autour d’une même table. Pour Olivier Mathiot, « les petites idées peuvent même renverser les grands ». C’est bien l’idée qu’ils ont et qu’ils continuent tous de privilégier dans leur parcours. C’est d’ailleurs ce qui a poussé Mercedes Erra à créer BETC avec Rémi Babinet et Eric Tong-Cuong, afin de préserver les idées françaises en instaurant une culture internationale matérialisée par cette agence. Les idées, nos Chatons n’en ont pas manquées, place donc aux créations gagnantes.

La catégorie Print libre, la plus fournie, a laissé place à des créations aussi différentes que brillantes, ce qui a rendu le choix d’autant plus difficile.

Quentin Delachaux et Aurel Cablan nous donnent envie de retourner au Muséum d’Histoire Naturelle grâce à d’habiles jeux de mots.

musée1
Catégorie Print : Quentin Delachaux – Remis par Mercedes Erra (BETC) et Pierre Berville (Music Bridge)
musée2
Catégorie Print : Quentin Delachaux – Remis par Mercedes Erra (BETC) et Pierre Berville (Music Bridge)
musée3
Catégorie Print : Quentin Delachaux – Remis par Mercedes Erra (BETC) et Pierre Berville (Music Bridge)

Charles Pivot et Fabien Hujeux ont revisité le célèbre #etçarepart de Mars avec des situations plutôt cocasses.

mars1
Catégorie Print : Charles Pivot et Fabien Hujeux – Remis par Fabrice Kobik (Kia) et Babette Auvray Pagnozzi (La squadra)
mars2
Catégorie Print : Charles Pivot et Fabien Hujeux – Remis par Fabrice Kobik (Kia) et Babette Auvray Pagnozzi (La squadra)

Oliver Britshees et Victor Boyer mêlent savamment suggestion et innocence enfantine dans une série de prints à double sens.

playboy1
Catégorie Print : Olivier Britshees et Victor Boyer – Remis par Sylvie Arditi (Radio Nova) et Tashi Barusha (Clear Channel)
playboy2
Catégorie Print : Olivier Britshees et Victor Boyer – Remis par Sylvie Arditi (Radio Nova) et Tashi Barusha (Clear Channel)
playboy3
Catégorie Print : Olivier Britshees et Victor Boyer – Remis par Sylvie Arditi (Radio Nova) et Tashi Barusha (Clear Channel)

La force des lettres prend tous son sens avec Yohann Benazzouz et Gabriel Palut pour Scrabble.

scrabble1
Catégorie Print : Yohan Benazzouz et Gabriel Palut – Remis par Fouzia Kamal (CB News), Gael Clouzard (Influencia), Charlotte Bricard (Culture Pub) et l’ensemble du jury « Journalistes »
scrabble2
Catégorie Print : Yohan Benazzouz et Gabriel Palut – Remis par Fouzia Kamal (CB News), Gael Clouzard (Influencia), Charlotte Bricard (Culture Pub) et l’ensemble du jury « Journalistes »
scrabble3
Catégorie Print : Yohan Benazzouz et Gabriel Palut – Remis par Fouzia Kamal (CB News), Gael Clouzard (Influencia), Charlotte Bricard (Culture Pub) et l’ensemble du jury « Journalistes »

Romain Baudruche se sert d’animaux pour mettre en évidence l’importance de bonnes lunettes pour Grand Optical.

grandoptical3
Catégorie Print : Romain Boudruche – Remis par Sylvain Paley (M Pub), Stéphane Favereaux (Comm des mots) et l’ensemble du jury « Influenceurs »
grandoptical2
Catégorie Print : Romain Boudruche – Remis par Sylvain Paley (M Pub), Stéphane Favereaux (Comm des mots) et l’ensemble du jury « Influenceurs »
grandoptical1
Catégorie Print : Romain Boudruche – Remis par Sylvain Paley (M Pub), Stéphane Favereaux (Comm des mots) et l’ensemble du jury « Influenceurs »

Alloresto, partenaire « historique » des Chatons d’Or a été mis à l’honneur à travers un brief porté sur la flemme.

Rémi Dias Da Almas redore l’image de la livraison à domicile.

allorestog3
Catégorie Marque : Brief Alloresto – Rémi Dda – Remis par Sébastien Forrest (Alloresto.fr) et Anne-Cécile Tauleigne (JWT)
allorestog2
Catégorie Marque : Brief Alloresto – Rémi Dda – Remis par Sébastien Forrest (Alloresto.fr) et Anne-Cécile Tauleigne (JWT)
allorestog1
Catégorie Marque : Brief Alloresto – Rémi Dda – Remis par Sébastien Forrest (Alloresto.fr) et Anne-Cécile Tauleigne (JWT)

Des idées qui font avancer les choses, c’est bien le letmotiv d’IDTGV qui proposait cette année un brief sur ses offres à bas prix.

Un prix remporté par Olivier Forestier et Jérémy Froideval pour leur visuel-concept simple et efficace.

idtgv
Catégorie Marque : Brief iDTGV – Olivier Forestier et Jérémy Froideval – Remis par Marie-Dominique Lacroix (iDTGV) et Xuoan Duquesne (La réclame)

Le brief Fotolia, une pub par des publicitaires pour des publicitaires, a donné lieu à de nombreux private jokes.

C’est celui-là de Yoann Vuagnoux qui rappelle à tous les créatifs une situation vécue qui remporte le prix.

fotolia1 fotolia2

La catégorie Film, bien qu’ayant reçu peu de créations, a désigné deux lauréats :

Le film d’Antoine Gesson, Landy Ravorombato et Marine Schiano dont la chute n’a pas manqué d’amuser le public parisien.

Et la production de Roberto Domingez, à la fois élégante et décalée, dont la qualité a été vivement appréciée par le jury.
http://ww

w.youtube.com/watch?v=sTzd_qWH60Y

Une feuille A4, c’est suffisant pour exposer toutes sortes d’idées.

C’est ce qui a permis à Quentin Delachaux et Aurel Cablan de remporter un second prix pour cet astucieux tract pour Leroy Merlin.

leroymerlin
Catégorie Feuille A4 : Quentin Delachaux – Remis par Stéphane Martin (ARPP) et Virginie Mary (SNPTV)

Chatons d’Or obligent, les participants devaient encourager la sauvegarde de leurs cousins félins.

Martin Deneuville a illustré cet engagement par une réalisation très poétique.

chatonsg2
Catégorie briefé, Les Chatons au secours de leurs grands frères félins – Martin Deneuville – Remis par Barka Zerouali (La Chose), Pierre-Edouard Schmitt (IESA Multimedia) et l’ensemble du jury Influenceurs

 

Mais 12 prix n’étaient pas assez pour récompenser toutes les créations présentées aux Chatons d’Or, 5 se sont donc vues remettre des mentions.

Emma Barrus donne un coup de pouce (ou de pied) à la flemme pour Alloresto.

allorestom1 allorestom2 allorestom3

Oliver Britshees et Victor Boyer remontent sur scène grâce à leur mise en scène du combat de Handicap International pour le désarmement sur des caddies.

handicap

Peng Tu réalise deux beaux visuels pleins de sens pour sensibiliser à la disparition des félins.

chatonsm2
Peng Tu
chatonsm1
Peng Tu

Carla Coste réinvente l’effet Kiss Cool en donnant la chaire de poule… à un œuf.

oeuf
Carla Coste

Pauline Baillon et Yannick Duvinage nous présentent une grand-mère qu’on aimerait pas contrarier pour du café extra fort.

grandmere

Et si vous n’avez gagné aucun prix… pas d’inquiétude, les chat(on)s retombent toujours sur leurs pattes !

Share Button

Laisser un commentaire