Croix-Rouge : quand le jeu vidéo devient humanitaire

 Par Ivan Ferret

Licence To Heal Visuel PrincipalCommuniquer n’est pas synonyme -du moins pas toujours- de consommer. Mais aussi de faire agir. Donner le bon réflexe, savoir comment réagir selon la situation, savoir qui prévenir et comment s’occuper d’une personne. Telles sont les valeurs que certaines associations humanitaires  tentent actuellement de promouvoir à travers leurs stratégies de prévention.

Licence To Heal : le plus vrai des faux jeux vidéo ? Apparue il y a peu de temps, une campagne de communication a retenu mon attention : il s’agit de Licence To Heal de la Croix-Rouge FrançaiseSavant mélange entre Licence To Kill (Permis de tuer) et Driver Licence (Permis de conduire), est un dispositif aménagé par la Croix-Rouge Française dans le cadre de la prévention et de la préparation à l’urgence et au secourisme. Sur un site Internet dédié, le dispositif reprend à la lettre les codes des jeux vidéos à la mode, au détail près que l’intérêt n’est plus de vider son chargeur pour tuer un joueur, mais bien de le sauver. L’objectif est on ne peut plus clair : « Devenez healer IRL » (vous laissant le bénéfice du doute, il est possible de le traduire en « Devenez secouriste dans la vie réelle« ).

Licence To Heal IRL copie

Licence To Heal GGIl s’agit d’un site résolument ciblé « gamers » pour plusieurs raisons :
– La jeunesse reste effectivement la tranche de vie la plus active sur Internet, et la plus propice à relayer un contenu qui les intéresse et qui, de fait, peut devenir viral.
– La « journée d’appel » du lycéen lamba est censée lui apprendre tous ces gestes de premier secours. Mais lorsque l’on a 16 ans, il n’est pas évident de retenir toutes les informations, et une petite dose de réminiscence n’est pas de trop…                                   – Il y a quelques jours, le blockbuster des jeux de consoles a encore frappé : GTA V. Un jeu dont les graphismes ressemblent étrangement à ceux de « Licence To Heal », et dont le but du jeu, aussi jouissif soit-il, est de commettre le plus de délit possibles sur le plus d’innocents possibles, dans le but de se faire traquer par des voitures et hélicoptères de police.

3. GTA-V-big

Un bon choix s’il en est que celui de se calquer sur les événements console et sur une cible tout à fait idoine. Il est simplement regrettable que les codes rédactionnels restent très hermétiques et très, trop épars. Peu de personnes, voire peu de joueurs restent même aptes à décrypter l’intégralité du message : heureusement que les textes annexes sont là pour aider à comprendre…

Licence To Heal 2

Deux petits exemples : il faut bien distinguer différents types de jeux vidéos et, visiblement, la personne en charge de la rédaction dudit site s’est emmêlée les pinceaux en mélangeant les différents types de jeux :                                                                    – Le FPS, ou First-person shooter est un mode de jeu où l’on ne voit littéralement que l’arme dépasser, nous mettant dans la peau du personnage-même (prenons en exemple Counter-Strike). C’est dans ce registre que l’on peut effectivement parler de frag (élimination), player down (joueur à terre), checkpoint (lieu de rendez-vous).
– Le MMORPG, ou Jeu de rôles en ligne massivement multijoueurs (ouf), est un mode de jeu complètement distinct du fait de son univers irréel (World of Warcraft). Moins instantané mais tout aussi tactique, on y parle de pdv (point de vie), pdm (point de mana, pour les magiciens…), de wipe (mort de tout un groupe de personnes), de buffs (des bonus temporaires), etc.
– Le RPG, ou Jeu de rôles qui lui est réel et n’a aucun rattachement au monde digital. S’y trouvent aussi les rapports aux dés (« un jet de 15 pour des pdv » indique qu’il faut obtenir 15 sur un dé de 20 pour réussir à soigner la personne à terre).

5.Licence To Heal Perso

Visiblement,  la personne en charge de la rédaction dudit site s’est emmêlée les pinceaux en mélangeant les différents types de jeux. Un saugrenu mélange est né.

Le Concepteur-Rédacteur de la campagne a-t-il voulu trop bien faire au point d’en devenir illisible pour sa cible ? Dommage, car le concept, les graphismes tout comme la stratégie de communication s’avèrent tout aussi originaux que pertinents.

Share Button

2 réflexions au sujet de “Croix-Rouge : quand le jeu vidéo devient humanitaire

  1. Très bonne initiative reprenant certains codes et le wording propres au gaming en général ! C’est un peu exagéré sur le wording, mais c’est vraiment pas mal. Glhf !

Laisser un commentaire