Campagne Evian Baby Inside

De la jeunesse à la jeunesse d’esprit.

[wposflv src=http://www.lejoursanspub.fr/blog/wp-content/uploads/08-video/Evian-Baby-Inside.flv height=352 {,} width=540 {,}]

Après le succès mégagalactique des bébés roller qui a été le film de pub le plus vu au monde sur le net (170 millions de fois), on attendait la suite. Ou plutôt on attendait BETC Euro RSCG au tournant. Pas évident de faire mieux ou au moins aussi bien que la précédente.

Paris réussi. Raifraichissante comme un bon verre d’eau, la campagne est vraiment extra.

Il y a plein d’idées : le clip est participatif et tout le monde a pu s’exprimer très, très longuement. En 90″ dans sa version extralarge. D’ailleurs c’est le plus long spot du monde.
Il a été tourné en stop motion, la dernière trouvaille qui passionne en ce moment les AD. L’effet est saissant.
Le casting est super avec des tronches expressives et rigolotes et pas des mannequins figés. Il parait qu’ils ont été casté dans la rue).
Et pour finir, le célèbre titre « Wordy Rappinghood » de Tom Tom Club, un super remix très entrainant, bref, qui déchire, comme dirait mon fils. Le tout relié par une « opération bloggueurs », une application iPhone et tout le tralala. Y compris les T-shirts de la campagne, disponibles dans la e-boutique Evian en ligne. Les consommateurs pourront faire de la pub à la marque sans être payés, mais en payant. Ce n’est pas malin tout ça ?

Le spot, dans une autre version, sera diffusée sur plusieurs chaînes de télévisions et au cinéma à partir de dimanche 8 mai. Bref, super campagne orchestrée sans aucune fausse note.

Bravo à l’agence et à Valérie Chidlovsky qui a une fontaine de jouvance dans la tête. C’est ça de boire Evian à longueur de journée;-)

Client : Evian
Agence : BETC Euro RSCG
Réalisation : les Legs
Directeur de création : Rémi Babinet
Directrice artistique : Agnès Cavard
Assistant DA : Gregory Ferembach
Conceptrice rédactrice : Valérie Chidlovsky
Musique : Wordy Rappinghood, par Uffie et produit par DJ Medhi

Share Button

12 réflexions au sujet de “Campagne Evian Baby Inside”

  1. Le casting dans la rue ? Chapeau ! C’est beaucoup plus intéressant que les têtes clonées et liftées des mannequins qu’on voit tout le temps.

  2. Eculé mais rafraichissant. J’adore ce spot d’Evian, bien foutu graphiquement.
    Babeth, puis je te demander quelle est ta position sur le dernier spot Pulco ? Celui qui a abandonné le « mexicain lassif » pour des bimbos lassives ?

    N’as-tu pas l’impression que tous ces avatars, sont remplacés par des gimmick ?

  3. Pulco…Ca doit être le citron qui les gratouille.
    Plus sérieusement, Lila, ce spot me laisse perplexe.
    Tout d’abord j’ai attendu une super chute. Rien.
    J’ai donc pensé à un deuxième degré que je n’aurais pas saisi.
    Et je me suis posée la question : des pom-pom girls sans pom-pom, chaudes et sexys en fourrure qui se frottent le minou contre des symboles falliques, ce n’est pas un truc pour solliciter l’attention des mâles ?
    Pourquoi faire appel à des fantasmes des mecs pour une boisson aimée aussi par les femmes ? Pourquoi chatouiller leur amour propre et risquer de perdre une bonne partie de la cible féminine ? C’est peut-être un spot qui s’adresse à des ados, avec un humour « foutage de gueule » qu’ils apprécient. Mais je ne connais pas la cible. Gimmick ou avatar, je ne sais pas, mais une chose est sûre, Fred et Farid sont bien trop malins pour se tromper de stratégie. Peut-être que le but est de provoquer une réaction forte, de diviser les consommateurs, de faire réagir les femmes et de faire un super buzz. D’ailleurs, on on en parle déjà partout. Mais je ne suis pas dans leur tête. Il faudrait leur poser la question directement. Tiens, je vais en parler sur le mur : http://www.facebook.com/group.php?gid=28980611893&ref=ts.

  4. J’ai une autre question Babette.
    La campagne actuelle du parfum Lacoste.
    Nous savons, tous, que cette marque se sent honteuse d’avoir soutenu le FN, et a tenté de s’affranchir des clients dits « racailles » (prétexte à justifier les pertes de marché).
    Sauf qu’à ce jour, la marque tente de se refaire une jouvence en récupérant les dites racailles, par un habillage musical de rap(http://www.youtube.com/watch?v=O...
    Lacoste serait-il devenu schizophrénique pour vendre ?

  5. C’est depuis le debut que la marque au crocodile n’a pas arrêté de diversifier ses produits et sa cible. L’annonceur a toujours dit que la marque ne s’interdit rien tant qu’elle reste dans les valeurs de la marque. Déjà en 2006, après l’engouement de ceux que tu appelles la « racaille, mais aussi des jeunes de tout bord, elle a déplacé sa cible « bourge mur » vers les 18-35 ans.
    Je pense que la musique dont tu parles qui a été reprise dans son très joli spot « parfum », ne fait que souligner le nouveau esprit de l’eau Lacoste.

    http://www.youtube.com/watch?v=L...

  6. Les gros fainéants de Pulco, j’adorais. Un concept qui avait fait de la campagne une campagne culte. Celle-ci, c’est sans intérêt. Des bimbos qui ont chaud parce qu’elles ont une fourrure et des bottes de neige dans le désert. Et oui, il fait chaud.
    Et quand on est chaudes il ne suffit pas un Pulco à éteindre les ardeurs.

  7. Evian c’est top, top, top !!! Mais Pulco, puisqu’on parle de boisson, c’est macho et mysogine. Merci aux créatifs de nous traiter de cruches chaudasses, juste bonnes à allumer les mecs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.