Philippe Michel : c’est quoi l’idée ?

Philippe Michel : c’est quoi l’idée ?

Philippe Michel, charismatique et immense gourou de la pub française.

Aucun publicitaire digne de ce nom ne peut ignorer Philippe Michel. Il a donné une âme à la pub et un cerveau aux consommateurs.
Il a inspiré, influencé et marqué les esprits d’une entière génération de publicitaires en utilisant des recettes créatives grinçantes et inédites sans jamais craindre de se mettre en danger jusqu’à provoquer le fameux « coït des neurones ».

« Directeur de la création ? Même Dieu n’oserait s’appeler ainsi ». Philippe Michel

Après avoir commencé des études de médecine, et avoir été compagnon de route des situationnistes, il rentre en 1966 dans la publicité comme chef de publicité chez Dupuy-Compton, puis comme directeur de clientèle. Il part se former en Grande-Bretagne pendant plusieurs mois et en rentrant, il devient directeur de la création de l’agence.

En deux ans, il fait de l’agence Dupuy Compton l’une des trois premières agences créatives, puis la quitte pour fonder, CLM, en 1972, aux côtés de Jean-Loup Le Forestier et d’Allen Chevalier suivi d’une superbe équipe de créatifs (Joël Le Berre, Gérard Jean ou Jean-Claude Lacoste, Étienne Chatiliez, Anne de Maupeou, Éric Galmard, Lucie Pardo, Hervé Chadenat, Serge Fichard, Gérard Jean, Capucine Chotard, Éric Holden, Grégoire Delacourt, Tho Van Tran, etc.). Agitateur d’idées, corrosif et inspirant, brillant, ingérable, Philippe Michel savait faire émerger les talents. Il a marqué la pub et inspiré et influencé toute une génération de publicitaires.« C’était la boite sur laquelle se frottaient les allumettes”, a dit de lui Jean Feldman.

Utopiste, anticonformiste et provocateur grinçant, Philippe Michel a réinventé la publicité.

Beaucoup de campagne culte ont vu le jour sous son égide : Eram, Apple, Volvic, Kookaï, Phildar ou Mamie Nova, et on ne compte pas ses disciples talentueux. Certaines restent mythiques. Qui n’a pas craqué devant les Kookaïettes ? Ceux qui se sont frotté à son génie lumineux ont encore des étincelles plein les yeux. Les autres, ont enfin une dernière chance de se rattraper.

« C’est quoi l’idée ? » va être réédité. Anne Thévenet-Abitbol, à l’époque planneuse stratégique chez CLM/BBDO, avait recueilli ses réflexions corrosives, lumineuses et percutantes.

Sorti en 2005, le livre avait été vite épuisé. Aujourd’hui il renait grâce à un groupe lancé sur Facebook par Nicolas Bordas. D’ailleurs, je vous conseille de lire le superbe hommage qu’il a écrit en honneur de celui qui a été son gourou et  son père spirituel. Personne pourra vous en parler mieux que lui de Philippe et du bouquin.

Et si vous êtres pris d’une envie subite, de le lire, il ne vous reste qu’à cliquer ici.

Share Button

4 réflexions au sujet de “Philippe Michel : c’est quoi l’idée ?

  1. Excellente nouvelle ! Notre génération n’a pas connu de gens d’une telle envergure. J’envie les gens qui ont vécu la pub avant moi puisque maintenant il n’y a que des patrons lisses et frileux qui ont peur de tout. Ils n’ont pas encore compris qu’à force de vouloir plaire à tout le monde, ils finissent par ne plaire à personne.

Laisser un commentaire