Fred et David : le quotidien du graphiste en quatre vignettes

Fred et David : le quotidien du graphiste en quatre vignettes

Après Fred et Farid voici  Fred et David.

bd fred et david

 

Non, ne vous inquiétez pas, personne ne volera la vedette aux deux stars de la pub. C’est juste une histoire de consonance. Fred et David n’ont pas gagné de prix à Cannes, ne sont pas mondialement connus, ne figurent pas dans le book des AD et ne sont même pas Parisiens.

Alors pourquoi parler d’eux ? Justement, parce que ça change de parler de ceux dont personne ne parle.

Je suis tombée par hasard sur leur BD : Les Aventures de Monsieur Nuage et Monsieur Carré qui raconte en quelques strips le quotidien d’un graphiste dans une petite agence de pub. Et ça m’a donné envie d’écrire un billet.

Les deux papas de M. Nuage et M. Carré sont tous deux graphistes et illustrateurs indépendants. Frédéric Bernier est spécialisé en identité visuelle, webdesign et illustration, David Roux est un fou de BD. On retrouve les codes de la BD même dans son univers graphique. Fou au point que, comme dit Fred, « on a plus de chances de trouver une BD rare chez David que chez le libraire ». Cette passion tellement débordante a fini par déteindre sur Fred. Ils ont commencé par tourner en dérision leurs déboires avec les clients, histoire de se défouler et de se faire plaisir. Depuis, ils ne peuvent plus s’arrêter.

Lequel des deux est le nuage et lequel le carré ? À vous de le déviner sur leur blog. Vous découvrirez peut-être que l’un de deux c’est aussi vous.

Perso, j’ai bien aimé. C’est rafraîchissant, drôle et tellement vrai. Un bol d’air frais et une philosophie de vie. A suivre sans hésiter. Allez, quand le quotidien vous dépasse, au lieu de vous énerver, rentrez dans la bulle;-)

Share Button

9 réflexions au sujet de “Fred et David : le quotidien du graphiste en quatre vignettes

  1. Merci à toi Fred et à ton compère pour la BD qui m’a bien fait marrer. Je suis graphiste indépendant aussi et j’ai retrouvé les problèmes avec mes clients et tout le reste.

Laisser un commentaire