Un bon coup de Joe la pompe

Un bon coup de Joe la pompe

Antoine Lavoisier, un pompeur ? Zut ! C’est comme quand on nous a dit que le père Noël c’était papa. Vous connaissez tous la fameuse phrase de Lavoisier. Eh bien, il paraît qu’elle a été empruntée à un penseur grec, Anaxagore de Clazomènes.

joe-la-pompe-nouveau-o-2753300690-0Pas nouveau Ou alors, Il faut quand même reconnaître que souvent les grands esprits se rencontrent. D’ailleurs, dans la pub, il doit y avoir beaucoup de grands esprits, puisque le principe de Lavoisier est très répandu. Et il arrive qu’une publicité innovatrice, primée à Cannes, soit la copie conforme d’une autre pub, sortie ailleurs, quelques années auparavant. Et vice-versa, évidemment.

Triche, hasard ou manque de culture publicitaire, il faut «rendre à César ce qui appartient à César ». Joe la Pompe le fait, depuis neuf longues années sur son site[1], devenu l’archive mondiale des publicités jumelles et connu par les professionnels du métier. Derrière ce pseudo se cache un créatif de talent, amoureux de la pub mais déçu par ses pratiques, qui traque les clones des créations publicitaires du monde entier, avec patience et obstination. Aujourd’hui il publie ses inédits, un collector de son travail titanesque.

Christian Blachas soutient que ce livre devrait être remboursé par la Sécurité Sociale de la pub. En effet, « Nouveau ? » c’est bien plus qu’un livre de pub. C’est le dictionnaire des rimes des publicitaires et des annonceurs, le Larousse des étudiants en com, le Quid de la presse spécialisée et des DirCom. Et la mauvaise conscience des créatifs en manque d’inspiration.

Ici les idées se frottent et se télescopent, les ressemblances sont flagrantes, les similitudes impressionnantes. Vous pourrez découvrir que tout ce qui est nouveau n’est pas forcément inédit. En France, mais aussi ailleurs. À se demander si ce n’est pas la faute de l’uniformisation de la culture mondiale qui fait tomber tout le monde sur la même idée. Donc, si vous êtes étudiant, photographe, publicitaire, DirCom, Annonceur ou tout simplement curieux, vous ne pouvez pas passer à côté de ce livre. Que ce soit pour taper sur les méchants copieurs, pour peaufiner votre culture publicitaire ou pour découvrir les origines de la création publicitaire.

Alors, nos amis les publicitaires, tous de mauvaise fois ? Des tricheurs prêts à tout pour décrocher un prix ? Des artistes en panne d’idées ? Des gens de talent qui n’ont pas de pot ? Ou plutôt des adeptes de la théorie de Ronald S. Burt qui affirme que la valeur d’une bonne idée n’est pas dans son origine mais dans son expression. « Creativity is an import-export game, It’s not a creation game.»

Coïncidences ou pompage, coup du hasard ou sale coup, télescopage d’idées ou copie honteuse, c’est à vous de trancher.

En tout cas, ce bouquin permet de donner un bon coup de pompe dans les fesses de la pub pour qu’elle se renouvelle. De parfaire la culture des publicitaires. Et de dégonfler l’ego atrophié de certains créatifs qui se la jouent avec des récompenses non méritées. Et si rien ne se perd, rien ne se crée et tout se transforme, au moins vous pourrez juger sur pièces si la copie est meilleur que l’original.

Share Button

12 réflexions au sujet de “Un bon coup de Joe la pompe”

  1. Si c’est un hasard (ce qui m’étonnerait) c’est que les publicitaires manquent de culture publicitaire. Les agences devraient leur offrir le bouquin pour que ça n’arrive plus.

  2. Même brief, plus produit similaire, même stratégie et on peut tomber facilement sur la même idée créative. Les publicitaires ne sont pas tous de mauvaise foi ni des copieurs. Manque de culture publicitaire ? Pensez-vous qu’on puisse connaître toutes les campagnes qui ont été faites en Chine et dans le monde depuis des années ?

  3. Maintenant, azur, tu n’as plus d’excuses. Tu peux t’acheter le bouquin de
    Joe La Pompe ou demander à ton agence de pub de le mettre à disposition des publicitaires. C’est de la doc, non ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.