Une idée insensée

Une idée insensée

Je viens d’avoir une idée insensée : Utiliser la pub pour sauver la pub.

L’hémisphère gauche de mon cerveau tourne comme une moulinette depuis si longtemps qu’il finit par retentir sur l’hémisphère droit. Un mur s‘est dressé entre les Français et la pub. Comment le briser ? Comment manifester du respect au consommateur? Comment répondre point par point à ses demandes ? Comment permettre aux Marques et à la pub de rétablir un rapport de complicité et de confiance ?

oreille

Quand l’incompréhension et la méfiance s’installent, il n’y a qu’une seule solution : se parler. Au moins, c’est ce qui m’a appris la vie.
Et puis, la pub c’est bien de la communication, non ? Et alors, communiquons ! Trouvons un moyen d’établir un contact « réciproque » entre les Marques et les Français. En sachant qu’il n’y a pas de communication sans dialogue et pas de dialogue sans écoute. Ouvrons grand les oreilles, puis installons une forme d’échange équitable et humain qui nous permettra de repartir sur de nouvelles bases.

Je reprends point par point les conclusions de ma réflexion et je cherche des solutions. Le Français étouffe et a besoin de respirer. Et si on faisait une pause ? Offrons-lui une journée entière sans slogans, sans logos, sans claims, sans marques. Silence total sur les quais du métro, dans les gares, sur les bus, sur les abribus, dans la Presse quotidienne, sur les panneaux dans la rue, sur Internet, à la radio, à la TV… 24 heures pour le laisser s’oxygéner et reprendre le souffle.

Et après ? On repart le lendemain comme avant ? Oh que non ! Cet événement doit servir à changer les choses et à marquer un tournant. Le consommateur n’a plus confiance dans les Marques ? Les Marques s’engagent à lui répondre de manière concrète. Il trouve la pub mièvre ? C’est le moment pour la pub de se remettre en question, de sortir des clichés habituels pour marquer une coupure avec le passé et aller vers des codes plus adaptés aux évolutions de la société. Bref, c’est une pause pour mieux repartir.

Comment ? En donnant la parole au consommateur. Il pourra s’exprimer et dire ce qu’il attend de la pub et des Marques. Les Annonceurs, les publicitaires et les régies médias pourront enfin l’écouter et ouvrir le dialogue. Pour le consommateur ce sera aussi une occasion pour faire la différence entre les Marques qui parlent beaucoup et n’agissent jamais et celles qui sont dignes de confiance.

Holà, c’est le chamboulement ! Ce ne sera pas facile de faire bouger les choses, de pousser les gens à sortir des schémas habituels, de faire évoluer les mentalités de certains et de secouer la poussière des autres.

Je sais, ce serait bien plus commode d’ignorer le problème, lui donner peu d’importance ou de le déplacer. Mais apparemment, j’aime me compliquer la vie. Et puis, ça sert à quoi de temporiser ? A attendre la saturation et le ras-le-bol général ? Je veux agir. Et le plus vite sera le mieux.

Bon, c’est parti. Je sais que je me lance dans un projet ambitieux, qui va bousculer beaucoup de gens et que le chemin sera long et difficile. Je sais aussi qu’il demande une énergie démesurée, beaucoup de persévérance et les nerfs d’un chef d’orchestre. Je devrai aussi lui consacrer tout mon temps en délaissant mon travail, c’est-à-dire mon gagne pain. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Mon idée ne changera ni la société ni le système, mais ce sera le premier pas vers le dialogue et la compréhension.

Share Button

2 réflexions au sujet de “Une idée insensée”

  1. Ton idée est bnne, mais je me mefie des entreprises. Tu crois que les patrons nous ecouteraient ? J’aimerais savoir qui sont les bons et les mauvais. Parfois j’hésite entre deux hypermarché. Avec ta journée sans publicité, je saurai
    où aller.

Laisser un commentaire